News Jeudi 25 juillet 2019 - 10:42

La J750 Stratasys au service de la chirurgie

Partagez cette news :

CHU_Bordeaux_Stratasys_J750_impression_3D_rein

L’Hôpital universitaire de Bordeaux (CHU) a fait appel à l’impression 3D multi-matériaux et multi-couleurs pour concevoir des modèles de rein en 3D, d’un grand réalisme, correspondant à l’anatomie spécifique des patients. Le CHU de Bordeaux est aujourd’hui l’un des seuls hôpitaux au monde à utiliser une Stratasys J750, la seule imprimante 3D multi-matériaux et multi-couleurs au monde. Cette opération a été rendue possible grâce au financement de plusieurs partenaires : l’Union européenne, le Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine et la Fondation de l’Université de Bordeaux, dont le CHU fait partie. 

Une meilleure communication avec les patients

Ces modèles de rein imprimés en 3D ont pour but d’améliorer l’éducation pré-thérapeutique des patients. Il n’est pas simple pour un patient de percevoir l’opération qui sera effectuée sur son corps. Avec ces modèles réalistes, l’impression 3D rend possible cette communication et réduit l’inquiétude des patients avant de se faire opérer. « La description de l’opération d’une tumeur rénale à l’aide d’un scan ou d’un schéma en 2D laisse généralement la plupart des patients quelque peu perplexes », explique Jean-Christophe Bernhard, professeur d’urologie au CHU de Bordeaux. « Leur présenter un modèle en 3D qui montre clairement la tumeur les met à l’aise et leur permet de comprendre exactement ce que nous allons faire. Un questionnaire initial distribué à des patients montre en effet que la vision de modèles imprimés en 3D augmente leur compréhension de l’opération de près de 50 % : il s’agit d’une avancée considérable en termes de soins généraux aux patients. »

Des résultats plus précis

Selon Jean-Christophe Bernhard, le modèle imprimé en 3D pourrait augmenter la capacité à effectuer une chirurgie rénale précise et réussie. « La technologie d'impression 3D a effectivement sonné le début d'une nouvelle ère » « Un scan nous donne de bonnes informations, mais c'est en 2D. Cela repose sur le chirurgien pour reconstruire mentalement le volume de la tumeur en 3D et estimer son emplacement à l'intérieur du volume total du rein. Le même processus doit être fait pour comprendre clairement les relations entre la tumeur, les vaisseaux (artères et veines) et le système de collecte. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une tâche difficile et longue pour le chirurgien.

La J750 offre un réalisme inégalé

L'imprimante 3D J750 de la société Stratasys affirme de nouveau la place de l'impression 3D dans le domaine médical. Grâce à sa technologie d’impression 3D PolyJet utilisant un matériel de support appelé FullCure 705, elle est capable d’imprimer à partir de six matériaux différents simultanément. Elle a la capacité de créer des objets multicolores d'une grande précision.

Image
CHU_Bordeaux_Stratasys_J750_impression_3D_rein

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive