News Vendredi 22 janvier 2021 - 11:54

Nexa3D s'ouvre aux résines Keystone Industries

Partagez cette news :

resine keystone impression 3D dentaire

En fabrication additive aussi l'union fait la force. Keystone Industrie et Nexa 3D ont conclu un partenariat pour que l’ensemble de la gamme de résine dentaire Keyprint soit disponible sur l’imprimante 3D NXE 400 du fabricant américain. En partageant leurs ressources, les deux sociétés espèrent s’imposer comme une référence sur le marché de la fabrication additive dentaire. Cette collaboration ouvre aux laboratoires dentaires équipés d’un système Nexa3D la possibilité d’utiliser les résines biocompatibles KeyPrint telles que la KeyTray ou la KeyGuide pour la fabrication de plateaux ou de guides chirurgicaux dentaires. Ce partenariat vise également à optimiser les productions. En certifiant les procédés, les deux sociétés souhaitent privilégier une production en circuit-court, réduire la consommation électrique par pièce et les pertes de matériaux.

Cette collaboration est apparue comme une évidence lors des tests chez Keystone. « Nous sommes ravis d’adapter l'ensemble de notre portefeuille de résines KeyPrint pour Nexa3D », a déclaré Ira Rosenau, président de Keystone Dental. « Au cours de nos tests d'optimisation et de validation internes, nous avons constaté que le NXE 400 produit des impressions de qualité exceptionnelle à des volumes élevés, ce qui en fait un partenaire idéal pour la fabrication additive pour l'industrie dentaire ».

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive