News Jeudi 1 juillet 2021 - 11:49

Un nouveau procédé pour imprimer de l'alliage d'aluminium 2024

Partagez cette news :

procede fabrication additive aluminum 2024 beamit group elementum

Le groupe italien BEAMIT a annoncé avoir développé un procédé pour imprimer en 3D un alliage d'aluminium 2024, le AL2024 RAM2C d'Elementum, grâce au procédé de fusion laser sur lit de poudre métallique (L-PBF). Ce matériau ultraléger et résistant pourrait être largement utilisé dans le secteur automobile. 

« Un résultat extraordinaire » 

Jusqu'à présent, les aluminiums de la série 2000 étaient connus pour être difficiles à utiliser en fabrication additive. Leur composition à base de cuivre, zinc et magnésium – qui fusionnent à des températures différentes – les rend compliqués à faire fondre avec un laser. La collaboration avec Elementum et l'utilisation de leur matériau AL2024 RAM2C a facilité la mise au point d'un procédé d'impression 3D. « L'alliage 2024 incarne parfaitement ce que nous voulons dire lorsque nous parlons du développement intégré du processus de fabrication additive. Grâce à un groupe de recherche multidisciplinaire et à l'accès à des machines uniques, il a été possible d'étudier et d'appliquer des processus de précision de haut niveau pour obtenir un résultat comme nous l'avons fait dans ce cas, et nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper qu'il est résolument extraordinaire », a déclaré Andrea Scanavini, directeur générales Andrea Scanavini, directeur général

Une aubaine pour le secteur automobile

Dans un secteur automobile qui recherche la performance, réussir à produire des pièces avec de l'aluminium 2024 par fabrication additive serait une révolution. L'alliage le plus couramment utilisé en impression 3D est l'AlSi10Mg, à cause de sa grande coulabilité et de ses propriétés mécaniques, notamment en traction. Plus résistant et plus élastique, l'aluminium 2024 pourrait devenir le matériau préféré des constructeurs automobile, si le procédé se démocratise. « Il est très difficile de traiter les alliages d'aluminium de la série 2000 via le procédé d'impression 3D par fusion laser sur lit de poudre (L-PBF); le développement de ce matériau nous a donc vraiment motivés. En outre, le rôle des traitements thermiques a pris une importance fondamentale pour l'Al2024 RAM2C et nous a permis d'expérimenter différents traitements thermiques afin de trouver des procédés stables et reproductibles et garantir une performance maximale, y compris les traitements à l'air et HIP-Q. », a expliqué Alessandro Rizzi, responsable des matériaux et des procédés spéciaux chez BEAMIT Group. La société italienne travaille actuellement sur le paramétrage du processus de traitement thermique à haute pression en collaboration avec la filiale PRES-X, start-up innovante qui utilise des technologies de pointe pour les processus spéciaux de post-production au sein de BEAMIT Group.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive