News Lundi 30 septembre 2019 - 14:56

L’IRT SystemX lance le projet WAS pour la fabrication additive WAAM

Partagez cette news :

projet-was-fabrication-additive-waam

L’IRT SystemX – dédié́ à la transformation numérique de l’industrie, des services et des territoires – lance le projet WAS : Wire Additive manufacturing process Simulation. Celui-ci s’intéresse à l’optimisation du procédé́ WAAM (Wire and Arc Additive Manufacturing) grâce à la simulation numérique. Ce procédé́ de fabrication additive par dépôt de fil métallique est principalement utilisé pour la création de pièces de grande dimension et pour l’ajout de fonctionnalités. Une technologie et un projet R&D importants pour les industries de l’aéronautique, de l’énergie, de l’électricité et du gaz !

Optimiser les stratégies de fabrication additive WAAM

D’une durée de quarante-deux mois, le projet WAS vise à élaborer des modèles et un environnement numérique pour optimiser le pilotage du procédé́ de fabrication additive par dépôt de fil métallique (WAAM). Il porte sur trois axes importants.

  • L’élaboration d’un jumeau numérique du système de fabrication.
  • La mise en place de stratégies de fabrication.
  • Le pilotage des paramètres du procédé́. 

Le projet WAS porté par SystemX vise donc à optimiser les stratégies de fabrication additive WAAM de pièces de grande taille, mais aussi à améliorer les ajouts de nouvelles fonctionnalités par impression 3D. Pour cela, le consortium du projet cherche à lever les verrous technologiques liés à la gestion des trajectoires et à l’optimisation des paramètres de soudage (vitesse, courant, tension) pour obtenir les propriétés attendues (projection, maintien du cordon, largeur du cordon, etc.). Les matériaux concernés sont l’acier, l’inox et le titane. À la fin du projet, un démonstrateur logiciel (disponible en mode SaaS) permettra de définir et d’analyser l’influence des stratégies mises en œuvre sur la cellule de fabrication WAAM. 

Un démonstrateur à l’Additive Factory Hub

Le projet WAS implique le CETIM qui coordonne sa mise en place, ainsi que quatre partenaires industriels : Air Liquide, EDF, Safran et Vallourec, tous issus de la plateforme Additive Factory Hub (AFH). Pour ce projet, l’IRT SystemX a signé́ un contrat de partenariat avec la plateforme de recherche AFH, située à Saclay (91), en France. C’est donc au sein de ce hub que sera mis en place la cellule de fabrication du projet WAS. 

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive