News Vendredi 9 février 2018 - 12:37

Le procédé "Ampliforge" d’Arconic

Partagez cette news :

En 2017, Arconic a annoncé une collaboration avec Airbus pour la production et la qualification de composants de fuselage imprimés en 3D à grande échelle, tels que des pylône de longerons et des nervures d’ailes. Pour ce faire, elle utilisera la technologie à haut taux de dépôt par faisceau d'électrons, mais aussi son procédé breveté Ampliforge™ qui combine la fabrication traditionnelle et additive.

Procédé Ampliforge™

Le procédé Ampliforge™ permet de travailler sur une pièce imprimée en 3D, et quasiment terminée, en utilisant des procédés de fabrication plus traditionnelle, tel que le forgeage. Celui-ci offre la possibilité d’améliorer les caractéristiques des pièces que ce soit en termes de solidité, d’usure ou encore de puissance. Il permet également, par rapport à des pièces uniquement conçues en fabrication additive, de diminuer la quantité de matériaux utilisés et de réduire les délais de production.

Arconic utilise ce procédé dans son site de production de Cleveland, dans l’Ohio, et au sein de l’Arconic Technology Center dans les environs de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

Image

Un savoir-faire au service de l’aéronautique français

Depuis 2016, Arconic met son savoir-faire dans la fabrication additive en métal et dans la métallurgie, pour concevoir et qualifier des pièces d’Airbus. Elle a notamment annoncé, en 2016, trois accords avec Airbus. Dans le cadre ceux-ci, elle a accepté d'imprimer en 3D des composants de fuselage en titane et en nickel, tels que des composants de fuselage et des pylônes moteurs, en utilisant des procédés laser et à faisceau d'électrons.

« Ce dernier accord réuni l’expertise de deux des leaders de la fabrication additive pour l’aéronautique afin de repousser les limites de l’impression 3D pour la production de pièces d’avions. La fabrication additive promet un monde dans lequel des composants aéronautiques plus légers et plus complexes seront produits de manière plus rapide et moins coûteuse. Plus que jamais, nous unissons nos forces pour faire de ce potentiel une réalité ! », a déclaré Éric Roegner, vice-président exécutif et président du groupe Arconic Engineered Products and Solutions et Arconic Defense.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive