News Lundi 27 avril 2015 - 19:23

Test de l'imprimante 3D Einstart de Shining 3D

Partagez cette news :

Aujourd’hui, la société F3DF (Formation 3D France) vous propose de tester l’imprimante 3D Einstart de l’entreprise Shining 3D.

Fondée en 2004, Shining 3D est une entreprise chinoise dont le siège social est basé à Hangzhou, dans la banlieue sud de Shangai. Elle possède des bureaux dans de nombreuses villes chinoises dont Shanghai, Pékin, Nanjing, Guangzhou, Chengdu, etc. Elle est spécialisée dans l’impression et la numérisation 3D.

L’Einstart est une imprimante 3D de bureau utilisant le procédé d’impression par dépôt de fil fondu, FFF, et uniquement disponible pour du consommable PLA.

Image
imprimante-3D-Einstart-logiciel-A3DM-magazine-credit-F3DF

Caractéristiques techniques de l'imprimante 3D Einstart

Dimensions (LxPxH) :   29.9 cm x 32cm x 39 cm

Objet imprimé :              16 cm x 16 cm x 16cm

Résolution :                     300 à 100 microns

Technologie :                   extrusion

Vitesse :                             60 mm/s

Matériaux :                       PLA

Diamètre du filament : 1.75 mm

Diamètre extrudeur :   0.4 mm

Système :                         Windows

Connectivité :                   USB 2.0, SD Card

Type de fichiers :             .stl

Pour découvrir les résultats du test de l’imprimante 3D Einstart de la société Shining 3D, rendez-vous sur le site de F3DF.

http://www.formation-3d-france.com/einstart-de-shining-3d-le-test/

Image
imprimante-3D-Einstart-accessoire-A3DM-magazine-credit-F3DF
Image
piece-3D-Einstart-A3DM-magazine-credit-F3DF

Vidéo du test par F3DF

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive