News Mercredi 20 novembre 2019 - 10:21

Additive Industrie au Formnext

Partagez cette news :

machine-additive-industries-formnext-2018-a3dm

Au cours d’un petit-déjeuner presse qui, comme le veut la tradition, ouvre le salon Formnext, Daan Kersten, PDG d’Additive Industries, a présenté les résultats 2019 de l’entreprise... ainsi qu’un nouveau partenariat signé avec l'Institut Fraunhofer. Le Fraunhofer Project Center de l'Université de Twente a ainsi fait l’acquisition d’une machine MetalFAB1 avec pour objectifs principaux de qualifier de nouveaux matériaux, d'améliorer les logiciels de conception, d'accroître l'expertise en post-traitement et de perfectionner l'intégration de la technologie additive métallique dans la chaîne de production.

Daan Kersten a également présenté une étude intitulée « Évaluation de la productivité pour les systèmes de fabrication additive métal ». Le cabinet Ampower a testé quatre pièces industrielles couramment utilisées dans les secteurs du médical, du pétrole et gaz, de l'automobile et de l'aéronautique et spatial. La machine MetalFAB1 y apparaît comme le système d’impression au coût par pièce le plus faible. Elle se place devant quinze autres imprimantes 3D métal utilisant les technologies de fusion sélective par laser (SLM) ou par faisceau d'électrons (EBM).

Enfin, Additive Industries a lancé une nouvelle initiative : The Additive Manufacturing Quality Co-operative. Cette entité à but non lucratif réunit les clients de la société néerlandaise dans le but de mettre en commun les stocks de poudres métalliques, le gaz et de regrouper d’autres services tels que le traitement et parachèvement des pièces. Elle permet évidemment de réduire les coûts, mais également d’améliorer la productivité en réduisant les délais de production. Cette initiative permet à Additive Industries de normaliser et de contrôler la qualité de son approvisionnement en consommable, comme les poudres métalliques, sans augmenter les coûts. 

Plusieurs clients de la société néerlandaise étaient présents à Francfort pour présenter leur utilisation de la machine MetalFAB1. « Additive Industries est un partenaire privilégié qui nous apporte ses connaissances et son expérience industriel pour concevoir des pièces d’hélicoptère très critiques. Le grand volume de construction de la MetalFAB1 a été un élément important dans le choix de la machine », a expliqué Alexander Essle, responsable Business & Partnerships chez Talaria. 

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive