News Mercredi 4 juillet 2018 - 07:00

AddUp Challenge – Biomimétisme et impression 3D

Partagez cette news :

addup_biomimetisme_concours_a3dm

En partenariat avec le Ceebios, réseau de compétences sur le biomimétisme, la société AddUp a lancé un concours mêlant biomimétisme et impression 3D. Les étudiants qui participaient au AddUp Challenge devaient imaginer une solution technique inspirée par la nature et réalisable par impression 3D métallique. 

Présentation du concours

Les étudiants devaient imaginer un objet, un sous-ensemble ou un composant d’un système. Ils devaient proposer une fonction inédite ou présenter une amélioration de performances par rapport à un système existant. Enfin, leurs inspirations devaient être puisées dans le monde animal, végétal ou minéral, et intégrer la fabrication additive métallique dans tout ou partie de son processus de réalisation.

Le concours à débuter en décembre 2017. Soixante-douze équipes se sont inscrites. Cent cinquante-trois participants, quarante-trois écoles et dix nationalités étaient représentées. Une forte participation qui montre l’intérêts des étudiants pour des sciences comme le biomimétisme et des technologies innovantes comme l’impression 3D. Autre intérêt, les prix remis aux gagnants : 5 000 € pour la première équipe et 2 500 € pour le deuxième et le troisième.

Pour sélectionner les meilleurs projets, le jury était composé, entre autres, de Jean-Claude André, directeur de recherche au CNRS, de Laura Magro et de Lucie Marie Petit du Ceebios, de Jean-Luc Laval et de Frédéric Parisot d’AddUp, d’Émilie Garcia, responsable Industrie à la Bpifrance, ou encore de Guillaume Mouhat, CEO A3DM Magazine. Celui-ci a jugé les projets sur les critères suivants : degré d’innovation ; intérêt technique ; respect de la bio-inspiration ; débouchés commerciaux potentiels ; et qualité de la présentation.

La grande finale

La grande finale s’est déroulée le 22 juin, à Paris dans les locaux de Fives. Il n’en restait plus que trois ! Trois groupes d’étudiants ont atteint la dernière ligne droite : la Green Team qui présentait son bambou GreenSteel, l’équipe BiomicROV avec son drone sous-marin et les lillois de AcCorps présentant leur stéthoscope 2.0. 

Troisième 

L’équipe GreenTeam, composée de trois étudiants des Arts & Métiers ParisTech : Luis Miguel Ceballos Cepeda, Ismail Tanane et Wassim Zghidi, ont proposé une structure permettant d’obtenir facilement un allègement de pièces, tout en maximisant la résistance, en s’inspirant de la structure du bambou (principalement de ses alvéoles). Ces structures allégées peuvent parfaitement convenir à des cadres de vélo, des transmissions de cadran ou encore des cannes à pêche.

Image
greenteam_addup_biomimetisme_concours_a3dm

Deuxième

Sur la deuxième marche du podium, Justin Chaillot et Antoine Maltey de l’équipe BiomicROV ont présenté un drone sous-marin, résistant aux grandes profondeurs, capable d’effectuer des mesures précises de pression, de température et de salinité. Pour imaginer ce robot, ils se sont inspirés de la forme des diatomées, un organisme unicellulaire. 

Image
biomicrov_addup_biomimetisme_concours_a3dm

Premier

Les grands gagnants du concours sont Pierre Charlier, Nelson Rochedreux et Charles Herman de l’équipe AcCorps. Encadrés par le laboratoire de recherche spécialisé dans les biocapteurs de Lille, le CIC-IT1403, ils ont imaginé un stéthoscope plus efficace que celui de Pinard, en s’inspirant des formes de l’oreille des mammifères. Plus précisément, ils se sont inspirés de la cochlée, un organe creux en forme d'escargot, située au niveau de l'oreille interne, dont les cellules ciliées, stimulées par le mouvement de l'endolymphe, peuvent exciter les fibres nerveuses du nerf auditif.

Image
accorps_addup_biomimetisme_concours_a3dm

Ces trois projets sont à retrouver au Biomim’Expo, à partir du 23 octobre, à la Cité des sciences et de l’industrie de la Villette, où ils seront exposés.

Contenu Encadré

Pourquoi ce concours ?

La société AddUp, joint-venture de Fives et Michelin, a souhaité, à travers ce concours, promouvoir la fabrication additive auprès d’étudiants susceptibles de porter et pousser cette technologie. La fabrication additive possède un potentiel énorme et offre de nouvelles possibilités pour de nombreux secteurs. L’association de cette technologie et du biomimétisme, l’inspiration de la nature pour concevoir par fabrication additive sont des idées extrêmement intéressantes avec, sûrement, de nombreux débouchés pour le futur.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive