News Mercredi 3 octobre 2018 - 09:31

Athletics 3D révolutionne les poignées de tir de pistolets grâce à la fabrication additive

Partagez cette news :

athletics-3d-fabrication-additive-pistolet-tir-sportif-a3d

Athletics 3D est une entreprise technologique qui utilise la fabrication additive pour concevoir des prototypes de fusils de biathlètes de haut niveau. L’amélioration de l’ergonomie de ces pièces permet aux athlètes de gagner en confort et en stabilité, de se sentir bien et de ne pas penser à leur matériel, se concentrant ainsi sur leurs tirs. Après le biathlon, Athletics 3D se lance dans la pratique du Tir sportif.

Le biathlon combine performance et fabrication additive

Avant les Jeux olympiques d’hiver de 2018, nous présentions le travail réalisé par la société Athletics 3D. Fondée par Clément Jacquelin, ancien champion du monde junior de biathlon, celle-ci est une entreprise de technologie française qui utilise la fabrication additive pour transformer les crosses des fusils des biathlètes et fournir des solutions ergonomiques. Plusieurs biathlètes professionnels ont travaillé avec Athletics 3D pour améliorer leurs matériels : Ole Einar Bjoerndalen, biathlète norvégien, qui a changé l'intégralité de sa crosse, mais aussi Martin Fourcade, porte drapeau de la délégation française à ces Jeux, et Emilien Jacquelin, frère de Clément et athlète de l’équipe de France.

« Athletics 3D est une innovation dans le monde du biathlon, qui, avec ses carabines en bois, est « à l’ancienne ». Elle fait bouger certaines lignes. […] Dans le très haut niveau, ce sont les petits aspects qui nous font avancer. Les pièces d’Athletics 3D et la crosse que j’ai utilisé l’année dernière m’ont permis d’accéder au plus haut niveau », explique Emilien Jacquelin. Après les crosses de fusils des biathlètes, Athletics 3D s’attaquent à repenser les poignées des pistolets des pratiquants de Tir sportif.

Image
athletics-3D-fusil-fabrication-additive-a3dm

Athletics 3D cible le Tir sportif

Récemment, Clément Jacquelin a officialisé sa collaboration avec les sœurs Céline et Sandrine Goberville, deux athlètes féminines de haut niveau pratiquant le Tir sportif, respectivement médaillée d'argent aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012, et championne de France de Pistolet à 10 mètres Standard. Cette collaboration porte sur la création de poignées de tir personnalisées.

Pour concevoir ces prototypes, Clément Jacquelin tire profit de technologies de pointe. Partenaire de longue date de la société Zeiss, il utilise le scanner COMET L3D 2 pour numériser les données des athlètes et concevoir ses fichiers CAO. Ensuite, il imprime les prototypes sur des machines Zortrax M200 Plus ou M300. Ces derniers sont conçus avec le matériau Xstrand d’Owens Corning, un filament composite de nylon renforcé de fibres de verre. 

Pour faciliter sa relation avec les athlètes, Athletics 3D a créé son « usine mobile » qui lui permet de les suivre partout. Équipé du scanner Zeiss et d’une imprimante 3D Zortrax, Clément Jacquelin peut réaliser des pièces sur n’importe quel site d’entraînement ou de compétition. Cette usine mobile a été testée et validée à Oslo, en Norvège, lors de la Coupe du monde de biathlon 2018. 

Objectif les Jeux olympiques de 2020 ?

Image
fabrication-additive-crosse-pistolet-tir-sportif-athletics-3d

Athletics 3D s’attaquent à repenser les poignées des pistolets des pratiquants de Tir sportif.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive