News Jeudi 28 juin 2018 - 11:45

CECIMO s'engage à promouvoir l'industrialisation européenne de la fabrication additive

Partagez cette news :

Cecimo_machine_outil_fabrication_additive_a3dm

À l’occasion de l’AMEC (conférence européenne sur la fabrication additive), les professionnels de la fabrication additive et les membres du Parlement européen se sont engagés à promouvoir des projets de R&D et de normalisation dans le secteur.

Organisée par le CECIMO, l'Association européenne des industries de la machine-outil, la 4e édition de la Conférence européenne de la fabrication additive (AMEC) vient de se dérouler à Bruxelles, en Belgique. Elle a réuni les institutions de l'Union Européenne (UE) et les décideurs politiques pour discuter des mesures à prendre concernant le paysage de la fabrication additive industrielle.

Développer les technologies additives

Actuellement, l’entrée sur le marché de la fabrication additive industrielle est longue et complexe. À l’occasion de l’AMEC, le CECIMO a donc exhorté les décideurs politiques à favoriser un environnement propice au développement des nouvelles technologies dans le domaine de la fabrication additive et de l'impression 3D. Tout d’abord, cela passe par l’amélioration des méthodes de normalisation au sein de l’UE, comme l’explique Dita Charanzová, députée européenne. « Il faut d’abord concevoir de solides normes à l'échelle européenne, puis les faire adopter à l'échelle internationale. Celles-ci aideront l'industrie européenne à s'orienter vers de nouvelles méthodes de production additive ».

Combler le déficit de compétences 

Il a également été souligné l’importance de soutenir les petites et les moyennes entreprises (PME), ainsi que les entreprises de taille intermédiaire (ETI), dans l'adoption des technologies de fabrication additive. Ivan Stefanec, député européen, a ainsi souligné le rôle très important du projet Horizon 2020. « Ce programme-cadre de l'UE pour la recherche et l'innovation permet de financer un nombre important de projets de fabrication additive, dont certains pour des matériaux plus durables ». La député Dita Charanzová, quant à elle, a suggéré de créer de nouveaux programmes éducatifs pour former des travailleurs qualifiés dans le secteur. « La formation peut répondre à la demande de main-d'œuvre qualifiée, mais aussi encourager la croissance de l'industrie. Nous devrons lancer des programmes éducatifs entièrement nouveaux pour créer la main-d'œuvre appropriée. »

Contenu Encadré

CECIMO, une année bien remplie 

Cette année, le CECIMO a publié son rapport d'activités détaillant les projets et les initiatives en faveur de la fabrication additive au sein de l'UE. Celui-ci présente les plans visant à promouvoir : la législation européenne sur les machines de fabrication additive ; les contre-mesures proposées sur les restrictions indues des règles de l'UE en matière d'écoconception et d'étiquetage énergétique ; et les rapports d'avancement sur les projets de collaboration en R&D, en particulier le projet AM-Motion qui identifie « les obstacles à l'industrialisation en Europe ».  

Le CECIMO a également publié un document intitulé « Stratégie européenne de fabrication additive » ciblant les différents secteurs politiques. Ce document décrit les réalisations du CECIMO dans l'abolition des exigences de conception des machines-outils pour la fabrication additive.

Enfin, cette année a également été marquée par l’annonce du partenariat entre le CECIMO et l'European Powder Metallurgy Association (EPMA), afin de promouvoir l'adoption de pratiques de fabrication additive à base de poudres dans les industries manufacturières.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive