News Mardi 13 décembre 2016 - 15:01

Un centre industriel de fabrication additive digitale en Corée

Partagez cette news :

Mardi 13 décembre 2017, Z3DLAB, société française experte dans la fabrication additive et les matériaux avancés, a annoncé la création, en partenariat avec HS HI-TECH, une entreprise coréenne productrice de pièces et de modules pour les équipements du secteur des semi-conducteurs, un joint-venture dans le but d’ouvrir un centre industriel de fabrication additive digitale en Corée du Sud.

Basé dans la région de Dongtan-myeon, ce centre de production digitale pour la fabrication additive métallique et polymère devrait s’étendre sur 10 000 m2 et bénéficier d’un investissement de 10 millions de dollars sur deux ans. Il devrait être opérationnel début 2017 pour la production médicale, certification ISO 13485 comprise. D’autres certifications suivront à la fin de l’année. L’ambition des deux entités n’est ni plus ni moins que de devenir le référent mondial pour la conception par fabrication additive, le nettoyage et le post-traitement des pièces.

« La combinaison de l’environnement des semi-conducteurs à l’échelle Nano, l’état de l’art dans les processus de nettoyage et un contrôle qualité strict est ce dont nous pouvions rêver de mieux pour la création de la meilleure fabrication digitale du 21e siècle », a expliqué Madjid Djemai, président de Z3DLAB.

Image
z3dfab-industrie-fabrication-additive-coree-a3dm-magazine

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive