News Vendredi 5 avril 2019 - 13:41

Le Cetim poursuit son accompagnement des industriels en fabrication additive

Partagez cette news :

pieces_finies_metal_binder_jetting_cetim_ad3dm

Comment réaliser une pièce en fabrication additive métallique ? Comment concevoir un composant mécanique pour pouvoir profiter de cette technologie ? Quels marchés s’ouvrent à ce type de produits ? Le Cetim a mis en place des unités pilotes à dispositif partagé (UPDP) pour les industriels afin de les aider à répondre à ces questions, et préparer les entreprises à investir dans la fabrication additive en prenant un minimum de risques.

Une neuvième unité pilote à dispositif partagé

Le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, poursuit son déploiement d’unités pilotes à dispositif partagé (UPDP) dans le domaine de la fabrication additive métallique en ouvrant une neuvième unité sur son site de Cluses, en Haute-Savoie. Celle-ci vise à regrouper des industriels de tous les secteurs de l’horlogerie, du médical, de l’aéronautique, de l’automobile... Récemment équipé d’une machine Digital Metal, ce centre proposera donc une unité autour de la technologie additive métallique de projection de liant (Metal Binder Jetting). Simultanément, l’institut Carnot ouvre une nouvelle session pour les entreprises souhaitant étudier la capabilité de la technologie pour de la production série.

Image
imprimante-3d-digital-metal-projection-liant

Le Cetim s'équipe d'une deuxième imprimante 3D Digital Metal.

La première UPDP, « Dental », a été ouverte en 2008 avec la technologie de fusion laser sur lit de poudre (SLM). Celle-ci a permis à une douzaine de prothésistes dentaires d’évaluer la fabrication additive de chapes, couronnes et bridges. Depuis le centre du Cetim de Saint-Étienne a déployé six unités pilotes à dispositif partagé. L’unité « Fadiperf » utilisait la même technologie pour la réalisation d’implants orthopédiques. La machine en location a été rachetée au fabricant par le spécialiste des dispositifs médicaux Tornier (Isère) partenaire du projet. Puis les UPDP « Orthopée 1 et 2 », utilisant également le procédé SLM, ont permis de qualifier le procédé pour fabriquer des dispositifs médicaux et des implants. L’unité pilote « MI-3D » a permis aux partenaires de l’institut de tester la fabrication additive métal de projection de liant (Metal Binder Jetting). La phase 1 de ce projet s’est terminée fin 2018. La machine est désormais disponible pour une nouvelle phase afin d’étudier la capabilité de la technologie pour la production en série.

Les industriels s’intéressant à la fabrication additive peuvent également contacter les autres centres du Cetim, que ce soit celui de Cluses en Haute-Savoie, mais aussi le site du Centre-Val de Loire, à Bourges, possédant deux UPDP utilisant la technologie fusion laser sur lit de poudre, baptisées Supchad 1 et Supchad 2. En région parisienne, les industriels peuvent se tourner vers l’Additive Factory Hub (AFH) porté par le Cetim, à Saclay, en Essonne (91). Ce centre mobilise une vingtaine de partenaires académiques et industriels. Il est équipé de deux machines de fusion laser sur lit de poudre (SLM) : la Formup 350 d’Addup et la Prox 320 de 3DSystems. Une troisième est prévue mi-2019 avec la technologie dépôt fil.

Le logiciel QSD via l'Altair Partner Alliance

Le Cetim a parallèlement annoncé que son logiciel de design QSD, dédié à l’optimisation des pièces composites, est désormais disponible via l’environnement Altair HyperMesh de l'Altair Partner Alliance (APA). Fruit de plusieurs années de recherche menées en collaboration avec l'ONERA et Altair, celui-ci introduit l’optimisation produit / procédé dans le monde des composites. Cette application qui s’appuie sur les technologies avancées de simulation d’Altair Optistruct, permet en effet, dès les phases de définition des pièces en composites, de déterminer, en fonction du procédé, les orientations matériaux et les épaisseurs idéales pour en augmenter les performances tout en réduisant les coûts et en minimisant le nombre de rebuts.

Image
logiciel-design-qsd-cetim-altair

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive