News Lundi 22 janvier 2018 - 07:57

The Chocolate Factory, du métal au nylon

Partagez cette news :

La société de services 3D hollandaise, Visual First, a remplacé des pièces métalliques des machines de son client The Chocolate Factory par du Nylon 12CF FDM, un thermoplastique renforcé de carbone.

Basée à Rotterdam, aux Pays-Bas, The Chocolate Factory exploite un ensemble de machines d'emballage, dont le débit quotidien dépend du bon fonctionnement des machines, dont une pièce métallique simple qui permet d’élever des barres enveloppées sur une bande transporteuse. Le problème survient lorsque cette pièce est endommagée, ce qui se produit régulièrement puisqu'elle doit être remplacée trois fois par mois. Chaque pièce de rechange étant réalisée à la main, les délais de livraison peuvent s'étendre sur plus d'un mois.

Une pièce de rechange en nylon

Face à ce problème, Visual First a proposé à son client une nouvelle solution : l’utilisation de la fabrication additive avec un matériau composite, le Nylon 12CF FDM haute performance, un thermoplastique renforcé contenant 35 % de filaments de fibre de carbone. Produite sur l'imprimante 3D de production Fortus 450mc de Stratasys, cette pièce de rechange a été complétement approuvée.

Image

« Grâce à la fabrication additive de Stratasys, nous pouvons produire à la demande, des pièces de rechange personnalisées tout aussi efficaces que les pièces métalliques. En moins d'une semaine, nous pouvons imprimer et livrer des pièces de production à notre client The Chocolate Factory, ce qui est essentiel pour assurer la continuité de la chaîne de fabrication », explique Carl Van de Rijzen, propriétaire de Visual First. « L'efficacité de la pièce imprimée en 3D a été immédiatement éprouvée. Le matériau est impossible à plier. La pièce a résisté à tous les essais sur la machine. Plusieurs cycles ont été réalisés sans incident. L'usine bénéficie maintenant d'un débit de production accru grâce au remplacement de la pièce métallique de la machine par notre version imprimée en 3D ».

Une réduction du coût de 60 %

L’utilisation de la fabrication additive pour cette pièce de rechange a permis à l'entreprise de réduire considérablement les temps d'arrêt des machines, et donc d'assurer la continuité de la chaîne de production. La conception de la pièce et l’ensemble du processus ont pu être optimisés. Enfin, la société a profité d'avantages économiques non négligeables, avec une réduction du coût de la pièce de 60 %.

Image

Suite à ce succès, The Chocolate Factory se tourne maintenant vers Visual First pour relever d'autres défis de conception, notamment le développement d'un prototype de moule de coulée pour les tests d'acceptation de ses produits. Il est habituellement fabriqué en plastique, ce qui est à la fois long et coûteux. « Avec les moules imprimés en 3D créés sur la Fortus 450mc, l'entreprise pourra accélérer encore plus ses processus de production », conclut Carl Van de Rijzen.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive