News Jeudi 8 juillet 2021 - 10:34

Creabis intègre Prodways Group

Partagez cette news :

Le groupe Gorgé, propriétaire de Prodways Group, a racheté Creabis. La société allemande est spécialisée dans la fabrication additive en série de pièces plastiques. Cette acquisition renforce la dimension internationale du fabricant d'imprimantes 3D français. 

Intégrer de nouvelles technologies 

Grâce à cette acquisition, Prodways Group intègre une plus grande diversité de procédés de fabrication additive. Creabis possède un parc de 11 imprimantes 3D dont des machines Prodways, mais aussi des systèmes de fabrication additive FDM (dépôt de matériau fondu), SLS (frittage sélectif de poudre), SLA (stéréolithographie), polyjet (ou jet d'encre) et MJF (multi jet fusion). Cette acquisition renforce le parc machines de Prodways et ouvre son activité de prestations de service à une clientèle internationale.

Image
promaker-prodways-fabrication-additive-dlp

Des ambitions internationales

Prodways Group peut ainsi viser un public plus international. Avec environ 50 machines, la société augmente de 30 % son nombre de machines. Grâce à la relance économique externe, le groupe français espère également générer des revenus supplémentaires. « La combinaison des deux sociétés libérera également des synergies opérationnelles significatives en termes de revenus et de coûts. La grande complémentarité de la base de clients combinée à l'offre de services élargie permettra de générer des revenus additionnels croisés », a expliqué Prodways dans son communiqué.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive