News Vendredi 26 avril 2019 - 10:31

Cummins accompagne GE Additive dans le développement de sa technologie de jet de liant

Partagez cette news :

L’entreprise Cummins, fabricant et distributeur de moteurs Diesel et de gaz naturel, a investi dans un système de fabrication additive de jet de liant. La société s’est lancée dans un programme de test d’une version bêta de la nouvelle machine de jet de liant H2 de la société GE Additive. Partenaire du fabricant de machines américain, les équipes de Cummins partageront leurs locaux en attendant qu’un système soit installé chez eux. Cet investissement est une étape en plus dans le développement de la technologie de jet de liant dans le monde industriel.

Cummins un partenaire stratégique pour GE Additive

Fondée il y a cent ans, Cummins possède des clients dans près de 190 pays. En 2017, la société s’est tournée vers l’impression 3D pour améliorer et accélérer leurs travaux de réparation et de maintenance. Aujourd’hui, elle possède deux machines Concept Laser M2 DMLM (Direct Metal Laser Melting). Elle a d’ailleurs récemment vendu sa première pièce métallique fabriquée sur ce système. Avec l'ajout de l’imprimante H2 de GE Additive, l’entreprise ambitionne d’utiliser la fabrication additive pour passer à de la production à plus grand volume.

La société Cummins a choisi d’investir dans l’imprimante 3D H2 pour sa vitesse d’impression. Selon la complexité de la pièce ou du composant, le fabricant de système de fabrication additive a annoncé que sa « technologie de jet de liant pourrait imprimer 60 à 100 fois plus vite que les procédés d'impression au laser. « Cette technologie a le potentiel d'offrir à nos clients une technologie de production plus rapide et moins coûteuse qui consomme moins d'énergie, ce qui signifie que nous pouvons mieux servir nos clients et réduire notre impact environnemental », a déclaré Tim Millwood, vice-président chez Cummins. Cette technologie est issue du programme A.T.L.A.S. de GE Additive. Cummins est un partenaire stratégique du fabricant américain qui est en train d’adapter sa technologie à jet de liant au monde de l’industrie.

Image
Cummins accompagne GE Additive dans le développement de sa technologie de jet de liant

Un procédé de fabrication additive de jet de liant annoncé pour 2021

Créée dans le but de fournir une gamme complète de produits, de matériaux et de solutions de fabrication additive aux entreprises du monde entier, GE Additive travaille depuis 2017 sur son programme A.T.L.A.S. (Additive Technology Large Area System), un procédé de fabrication additive de jet de liant, annoncé pour 2021. La même année, la filiale de General Electric avait dévoilé un prototype de sa nouvelle machine, la H1, une imprimante 3D métal grand format utilisant la technologie de jet de liant. Aujourd’hui, les images dévoilées par Cummins nous montrent le nouveau modèle, la H2, plus grand que la version précédente. Avec celle-ci, l’entreprise devrait être en mesure de produire des pièces complexes, à plus grande échelle et à un coût inférieur.

« Au début de 2019, nous avons lancé le programme de test et de partenariat bêta. Nous avons délibérément recherché des partenaires et des clients clés engagés dans la production en série, tels que Cummins,qui seront tirer profit de la technologie de jet de liant. Malgré le fait que Cummins fête, cette année, ses cent ans, la société reste fidèle à son engagement d'être à la pointe de l'innovation », a déclaré Jake Brunsberg, responsable de la technologie Binder Jet.

Contenu Encadré

À propos de Cummins

Fondée en 1919, Cummins Inc. conçoit, fabrique et distribue des moteurs Diesel et au gaz naturel, mais aussi des produits comme des filtres ou des turbocompresseurs. L'entreprise américaine est située à Columbus, dans l'Indiana. Elle emploie plus de 58 000 personnes dans le monde et dessert des clients dans environ 190 pays par l'intermédiaire d'un réseau de plus de 600 distributeurs et environ 7 400 détaillants. En 2018, Cummins a eu un chiffre d’affaire de près de 23,8 milliards de dollars.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive