News Mardi 19 janvier 2021 - 10:03

Desktop Metal rachète EnvisionTEC

Partagez cette news :

machine-desktop-metal-production-system-a3dm

Le fabricant de systèmes de fabrication additive métal a annoncé l’acquisition d’EnvisionTEC, spécialisé dans l’impression 3D de photopolymères. La société américaine développe, grâce à cette acquisition, ses connaissances en fabrication additive DLP.

Desktop Metal a annoncé via un communiqué le rachat du fabricant américain pour la somme de 300 millions de dollars. Le paiement comprend une somme d’argent et un complément en actions chez le fabricant de la Studio System. L’opération, qui devrait être effective dès le premier trimestre de 2021, fera d’EnvisionTEC une filiale à part entière du groupe Desktop Metal. Al Siblani restera le président directeur général de la société. « EnvisionTEC est un véritable pionnier et est à l'origine d'un grand nombre des technologies de pointe largement utilisées aujourd'hui pour produire des pièces finies en photopolymères. Ensemble, Desktop Metal et EnvisionTEC ont la possibilité de façonner l'avenir de la fabrication additive 2.0 et de transformer la façon dont les pièces sont fabriquées dans le monde entier », s’est félicité Ric Fulop, fondateur et PDG de Desktop Metal.

Avec cette acquisition, Desktop Metal intègre le marché de la fabrication additive polymère et plus précisement de l’impression 3D DLP. EnvisionTEC bénéficie d’une large propriété intellectuelle dans l’impression 3D photopolymère avec plus de 140 brevets déposés ou en cours de dépôt. Une belle opération.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive