News Mardi 16 juillet 2019 - 14:59

La fabrication additive à l’EMO Hanovre 2019

Partagez cette news :

emo-hanovre-2019-fabrication-additive

La 22e édition du salon international EMO Hanovre, le plus grand salon des machines-outils au monde, se tiendra du 16 au 21 septembre 2019, à Hanovre, en Allemagne. Durant six jours, la ville allemande deviendra l’épicentre de l’ingénierie mondiale de production. Cette année, la fabrication additive occupera une place plus importante que les années précédente. 

Sous le slogan « Les technologies intelligentes au cœur de la production de demain ! », l’EMO Hanovre mettra, cette année, l'accent sur la relation entre l'Internet des objets et l'Industrie 4.0 et plus précisément, sur l'un des plus grands défis auxquels l'industrie manufacturière est actuellement confrontée : la connexion intelligente de nouveaux services et applications. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont également imaginé un nouvel espace dédié à la fabrication additive, l'Additive Manufacturing Circle.

Focus sur la chaîne des processus d’impression 3D

Avec l’industrie 4.0 et l’automatisation, la fabrication additive fait partie des trois grandes tendances du secteur industriel. « Il se passe beaucoup de choses en fabrication additive. L’intérêt est énorme et le besoin d’informations l’est aussi », a déclaré Wilfried Schäfer, Président de la VDW (association allemande des constructeurs de machines-outils). Cette technologie est de plus en plus intégrée dans la production industrielle. Selon une enquête VDMA (l'association allemande de l'industrie mécanique), près de la moitié des entreprises de la construction mécanique utilisent déjà des composants de fabrication additive. La moitié des personnes interrogées travaillent également avec des systèmes d’impression 3D pour produire des prototypes ou des échantillons. Enfin, 44 % des sondés impriment également des pièces de rechange, des outils ou des pièces de série. 

L’intérêt du public pour la fabrication additive s’accroît également. Selon un sondage réalisé en 2017 sur le salon EMO, un cinquième des visiteurs ont déclaré être intéressés par l’impression 3D. Aujourd’hui, le chiffre est surement plus élevé. « C’est pourquoi nous organisons l’Additive Manufacturing Circle en collaboration avec le Konradin Media group 2019 », a expliqué Wilfried Schäfer. Cette manifestation s’adresse aux entreprises de toute la chaîne de fabrication additive qui participent à l’EMO Hanovre. « Nous sommes convaincu que l’Additive Manufacturing Circle deviendra un pôle d’attraction pour le visiteur. »

Image
additive-manufacturing-circle-emo-hanovre

Un avant-goût des entreprises de fabrication additive à Hanovre

Lors de l’avant-première de l’édition 2019 de l’EMO Hanovre, plusieurs entreprises de fabrication additive sont venues présenter leurs systèmes et quelques études de cas. Selon les prévisions des organisateurs, plus de 100 sociétés du secteur seront présentes en septembre, à Hanovre. Voici un avant-goût des présentations !

DMG MORI

DMG Mori possède une incroyable réputation outre Rhin. Premier fabricant mondial de machines-outils de coupe, la société allemande compte plus de 12 000 employés, 157 points de vente, 14 usines de production dans 79 pays à travers le monde. À l’EMO 2019, DMG MORI présentera ses dernières innovations dans les domaines de la numérisation intégrée, de l’automatisation et de la fabrication additive.

Pour DMG Mori, les produits numériques, les solutions de service, ainsi que la fabrication hybride, les solutions d'automatisation intégrées et les processus de fabrication avancés tels que la fabrication additive constituent les fondements d'une production intelligente tournée vers l'avenir. En outre, la société présentera également son expérience dans les secteurs de l'aéronautique, du spatial, de l'automobile, des moules et des matrices ainsi que du médical. 

TRUMPF

TRUMPF est l’un des leaders mondiaux dans le secteur des machines-outils utilisées dans le traitement de la tôle flexible, ainsi que sur le marché des lasers industriels. Avec 13 400 employés, un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros (en 2018) et plus de 70 filiales, la société allemande est présente dans presque tous les pays d'Europe, d'Amériques et d'Asie, avec des sites de production en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne, en Italie, en Autriche, en Suisse, en Pologne, en République tchèque, aux États-Unis, ai Mexique, en Chine et au Japon. TRUMPF est l’un des rares fournisseurs d’imprimantes 3D à développer ses propres lasers, ce qui lui permet de s’implanter rapidement dans de nouvelles applications et d’améliorer en permanence le processus. La société a récemment imprimé pour la première fois du cuivre et de l’or avec un laser vert. Cette technologie pourrait être bénéfique aux industries de la bijouterie et de l’électronique.

À Hanovre, en septembre 2019, TRUMPF présentera plusieurs pièces conçues par fabrication additive : des implants cranio-maxillo-faciaux personnalisés conçus par le fabricant russe de dispositifs médicaux CONMET ; un support de montage léger pour les satellites de communication allemand Heinrich Hertz, développé par la société spatiale Tesat-Spaceroom ; ou encore des buses de nettoyage d'égout fabriquées par USB Düsen.

Image
fabrication-additive-trumpf-buses-egouts

Gefertec

En tant qu'inventeur de la technologie 3DMP (3D Metal Print), Gefertec Gmbh est devenu un leader en matière d'innovation dans le domaine de la fabrication additive métallique. Fondée en 2015 à Berlin, la société allemande jouit d'un gros fichier clients de renom tels que Siemens, FIT, Rolf Lenk ou Aircraft Philipp Übersee. Du 16 au 21 septembre, la société présentera, à Hanovre, ses produits : machines-outils, installations de production, outillages de précision, systèmes automatisés… 

Siemens

Cette année, à l’occasion du salon EMO Hanovre, Siemens présentera de nombreuses extensions de son portefeuille Digital Enterprise pour la numérisation et l'intégration de toute la chaîne de valeur du secteur des machines-outils. Par exemple, la société présentera Sinumerik ONE, le premier contrôleur de machine-outil « numérique natif ». Cette plate-forme permet le traitement de données haute fréquence avec des applications pour l'analyse de pièce, la disponibilité de la machine et l'optimisation des processus.

Erasteel

Pionnier du processus d’atomisation, Erasteel dispose aujourd'hui de la plus grande capacité d'atomisation de poudre au monde. Pour cette 22e édition du salon EMO, la société célébrera son 50e anniversaire de sa première atomisation de poudre, qui a eu lieu en Suède. Elle présentera sa nouvelle gamme de poudres métalliques, nommée "Pearl".

Contenu Encadré

EMO Hanovre en chiffres

  • Plus de 2 000 exposants déjà inscrits de 47 pays.
  • 64 % des exposants viennent d’Europe, 31 % d’Asie et seulement 4 % des Amériques.
  • Courant mai, 24 entreprises françaises s’étaient inscrites dont Saint-Gobain, Missler Software.
  • En 2017, 130 000 visiteurs venant de 160 pays avaient arpenté les allées du Parc des expositions d’Hanovre, en Allemagne.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive