News Vendredi 21 juin 2019 - 16:52

La fabrication additive made in France au Paris Air Show Le Bourget 2019

Partagez cette news :

printsky-projet-hewam-temisth-additive

L’aéroport de Paris-Le Bourget accueille, du 17 au 23 juin 2019, la 53e édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE). Dans le hall 4, les régions de France accompagnaient plusieurs entreprises pour présenter le savoir-faire industriel Made in FranceA3DM Magazine vous emmène dans un petit tour de France des nouveautés en fabrication additive et impression 3D, présentées au Paris Air Show.

Accompagnement Smart Industrie en Île-de-France

À l’occasion de la présentation de la politique de soutien à l’innovation de la Région Île-de-France sur le salon du Bourget, le Cetim a annoncé le lancement du programme Accompagnement Smart Industrie. Dans le cadre de sa politique industrielle régionale, la Région Île-de-France investit 3 millions d’euros dans l’accompagnement de 300 entreprises franciliennes pour la modernisation de leurs outils de production et dans la mutation vers l’industrie du futur. Un consortium piloté par le Cetim et réunissant la CCI Paris Île-de-France, le Groupe des Industries Métallurgiques (GIM), le CEA List (représentant du Hub d’Innovation Digitale DIGIHALL) et le GFI Business Transformation, a été missionné par la Région pour mener ce programme d’accompagnement.

Toujours en Île-de-France, Multistation, distributeur de systèmes et de services de fabrication additive, a lancé ADDITIV3X, une nouvelle société créée pour reprendre et développer ses activités de la division Additive Consulting. « Le marché nous demande de séparer nos activités commerciales de fourniture de matériels de l’approche « consulting ». Nous constatons en effet une demande de plus en plus forte d’utilisateurs potentiels de fabrication additive qui nous sollicitent avant de passer à la phase d’investissement », commente Yannick Loisance, PDG de Multistation. ADDITIV3X proposera de nombreux services autour de la fabrication additive métal et polymère. 

La Normandie s’équipe d’un nouveau système EOS P 810

Dedienne Multiplasturgy Group, spécialiste de la conception et de la fabrication de pièces techniques en plastique et en composite haute performance, se dote d’une machine de frittage laser EOS P 810 pour traiter le matériau EOS HT-23. Cette poudre, fabriquée à partir du PEKK Kepstan, est un polymère d'Arkema renforcé fibres de carbone.  

Image
eos-p_810-fabrication-additive-polymere

Système EOS P 810

Sur le stand d’à côté, MMB Volum-e a présenté un « échangeur thermique » réalisée en aluminium et exploitant les nouvelles possibilités de design de son partenaire EOS.

Filière de fabrication additive Grand Est

À l’occasion du Paris Air Show 2019, le CIRTES a présenté la « Filière de fabrication additive Grand Est » (inaugurée lors de la journée technique Véhicules du futur). Celle-ci aura pour objectif d’organiser l’ensemble des acteurs régionaux : des centres de recherche et de développement aux fabricants de machines, développeurs de logiciels, en passant par les centres de formation et les utilisateurs.

Un nouveau site industriel de fabrication additive en Pays de la Loire

Le mardi 18 juin, Armor a inauguré son nouveau site industriel de fabrication additive. S’étendant sur plus de 1 200 m2, le site se divise en plusieurs espaces : le laboratoire, dédié à la recherche et au développement de nouveaux matériaux sur-mesure et à la caractérisation des filaments grâce à la chimie de formulation ; l’atelier de production qui regroupe trois lignes de production de filaments 3D ; le Print Lab, équipé de plus d’une vingtaine d’imprimantes 3D destinées au test de filaments et à la fabrication de prototypes ; et enfin un showroom produit. À l’occasion du salon Paris Air Show, Armor a également lancé son filament PEI-9085.

Image
armor-3d-centre-fabrication-additive

Bientôt une nouvelle imprimante 3D métal au Centre-Val de Loire

MK Air, société spécialisée dans la fabrication et la réparation de pièces mécaniques et de sous-ensembles composites pour les secteurs aéronautiques, défense et spatial, ambitionne l’achat d’une imprimante 3D métal. Depuis 2014, l’entreprise se penche sur la technologie additive comme nouvel outil de production. En janvier 2016, elle a commencé à imprimer grâce à la plateforme SUPCHAD du Cetim CERTEC. Aujourd’hui, MK Air souhaite franchir un nouveau pas !

Auvergne-Rhône-Alpes, Valla devient Rapid Manuf

Dans le cadre d’un développement avec Visiativ, les activités de Valla SAS et 3DPrinting fusionnent pour devenir Rapid Manuf. Cette société se concentre sur trois actions : 

  • étude, formation coaching conseil et dessin optimisés 3D ; 
  • fabrication de prototypes de petites et moyennes séries ; 
  • vente de matériels de fabrication additive (Imprimante 3D).

Le Lab NAFA en Provence-Alpes-Côte d'Azur

À l’occasion du salon Paris Air Show, la société salonaise Poly-Shape et l’ONERA ont inauguré le Laboratoire commun Lab NAFA Celui-ci s’appuie sur deux brevets : l’un sur les nouveaux superalliages base cobalt, l’autre sur l’optimisation de la paramétrie des procédés pour maîtriser le caractère fissurant de certains superalliages base nickel. Le programme scientifique et technique de NAFA (Nouveaux Alliages dédiés Fabrication Additive) a été mis en place afin de coupler étroitement l’approche académique de l’ONERA et l’approche applicative de Poly-Shape. Ainsi créé, il prévoit le développement de nouveaux superalliages à base de nickel et le développement d’autres superalliages identifiés en lien avec les besoins des marchés et l’évolution des technologies, notamment dans le secteur de l’aéronautique. La partie théorique et recherche est prise en charge par l'Onera, en région parisienne. La partie expérimentale sera réalisée à Salon de Provence chez poly-Shape. Un nouvel avenir pour la fabrication additive métal dans le domaine du développement de poudres.

Image
programme-lab-nafa-fabrication-additive

Système Ollopa en Occitanie

L'Occitanie expose également ses savoir-faire, ses innovations et ses pépites industrielles au SIAE. Accompagné par l’agence de développement AD'OCC, l’IRT Saint Exupéry présente son offre de services à destination des industriels et un nouvel équipement de fabrication additive, nommé Ollopa. Celui-ci a été conçu en collaboration avec l'institut I2M. Ce banc d'essai a pour objectif de comprendre l'interaction laser-poudre, d'étalonner des capteurs et de développer des algorithmes d'apprentissage machine pour l'évaluation de la qualité des matériaux en cours de fabrication.

Le projet HEWAM en région Sud

PrintSky*, joint-venture entre AddUp et Sogeclair Aerospace, et Temisth ont présenté le projet HEWAM qui vise à développer un échangeur de chaleur utilisant tout le potentiel de la fabrication additive. Des contraintes thermiques, fluides et mécaniques ont été prises en compte dans la conception afin d'adapter la géométrie locale au phénomène physique. Les trois échantillons sont exposés au Salon du Bourget 2019 sur le stand respectif de chaque membre du consortium : AddUp, Sogeclair et Temisth.

(*) : Création soumise à autorisation des autorités de concurrence : décision attendue mi-juillet 2019.

Image
printsky-projet-hewam-temisth-additive

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive