News Jeudi 6 septembre 2018 - 10:50

La fabrication additive fait sa rentrée... projet NextGenAM, centre GE, CECIMO...

Partagez cette news :

fabrication-additive-eos-usine-a3dm

Projet R&D – NextGenAM, une première usine pilote

En 2017, le fournisseur d’aérostructure Premium AEROTEC, le constructeur automobile Daimler et le spécialiste de la fabrication additive métallique EOS ont lancé conjointement le projet NextGenAM afin de développer des solutions automatisées pour les processus de fabrication additive métallique, depuis l’approvisionnement des poudres, le transport des matériaux entre les machines jusqu’au post-traitement. Le projet NextGenAM vient tout juste d’ouvrir sa première usine pilote à Varel, dans le nord de l'Allemagne. Cette usine sera exploitée par Premium AEROTEC. 

La solution automatisée mise en place à l’usine pilote (où sont installées des machines EOS M 400-4 possédant quatre lasers) vise à réduire le temps de fabrication et le coût des pièces produites en fabrication additive métallique, en utilisant des systèmes sophistiqués de collecte de données numériques. Le projet cible également la production en série à grande échelle.

Image
eos-machines-projet-nextgenam-fabrication-additive-metallique

Le système EOS M 400-4 (avec quatre lasers) a été installé au centre de la production de Premium AEROTEC à Varel, dans le nord de l'Allemagne. Photo EOS.

France - Y aura-t-il un centre de fabrication additive GE à Belfort ?

En juin 2017, la société General Electric (GE) annonçait la création d’un centre de fabrication additive, à côte de Belfort, en France. La société américaine prévoyait l’installation d’imprimantes 3D, « jusqu’à 90 machines » selon le communiqué de l’entreprise. Aujourd’hui, malheureusement, ce centre n’a toujours pas vu le jour. Selon le Canard Enchainé(daté du 20 juin 2018) « les lignes de production 3D sont [même]en train d’être « relocalisées »... aux États-Unis ».

Le directeur de la communication de GE, Antoine Balas, nous a répondu que dans « un marché des énergies fossiles fortement dégradé, le projet de création d’un centre de fabrication additive à Belfort a été mis en suspens, la capacité actuelle au sein de GE étant suffisante à répondre à la demande actuelle ». Concernant la relocalisation aux États-Unis, nous n’avons pas eu de retour. Peu de chance donc de voir ce centre de fabrication additive s’installer à Belfort !

Europe - CECIMO craint une résolution du Parlement européen

Le 3 juillet 2018, le Parlement européen a publié une résolution (Three-dimensional printing: intellectual property rights and civil liability) sur la fabrication additive et l'impression 3D remettant en question l'adéquation des réglementations européennes actuelles. Celle-ci souligne les avantages de la fabrication additive pour l'économie, mais également la nécessité d'envisager une éventuelle révision du cadre réglementaire en matière de responsabilité et de droits de propriété intellectuelle (DPI) pour la fabrication additive dans l'Union Européenne.

CECIMO (European Association of the Machine Tool Industries – Association européenne de l’industrie des machines-outils) a publié un communiqué dans lequel, il s’estime heureux que le Parlement européen reconnaisse la valeur ajoutée de la fabrication additive et de l'impression 3D. Cependant, l’association craint de nouvelles mesures réglementaires en matière de responsabilité et de DPI, ce qui étoufferait l'innovation et ralentirait l'adoption de la technologie dans les pays de l'Union Européenne. Affaire à suivre !

Matériau - L’imagerie par rayon X au service de la sécurité des poudres en fabrication additive métallique

Le Conseil national de recherches du Canada et la filiale de GE Additive, Advanced Powders & Coatings (AP&C), travaillent sur l’imagerie par rayon X afin d’améliorer la propreté et la sécurité des poudres employées en fabrication additive métallique. Un enjeu important pour l’industrie qui pourrait ainsi réutiliser les poudres en assurant qu’elle n’a pas perdu de sa pureté.

Ces travaux devraient aboutira à l’impression de pièces plus robustes, plus nettes et plus sécuritaires. Explications dans l’article ci-joint ! https://www.a3dm-magazine.fr/news/materiaux/imagerie-poudres-fabrication-additive-metallique

PS : Quels sont les risques liés à la fabrication additive métallique ? https://www.a3dm-magazine.fr/magazine/toutes-industries/risques-lies-fabrication-additive-metallique

Étude de cas - La Bugatti Divo composée de pièces imprimées en 3D

Bugatti a dévoilé en première mondiale, au salon automobile de Californie « The Quail: A Motorsports Gathering », son nouveau modèle Divo. Cette voiture de luxe reprend les caractéristiques physiques et techniques de la Chinon en plus sport, plus légère et avec une déportance de plus. La production a été limitée à 40 modèles, à cinq millions d’euros pièce, tous déjà vendus.

Pour gagner en légèreté et en esthétisme, la Bugatti Divo est composée de pièces conçues par fabrication additive, notamment ses feux arrières et sa calandre.

Image
bugatti-divo-fabrication-additive-automobile-a3dm
Image
piece-fabrication-additive-automobile-bugatti-divo-impression-a3dm

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive