News Mercredi 4 novembre 2020 - 12:48

Rencontre avec la start-up Healshape, la bio-impression d’implants mammaires

Partagez cette news :

sophie_brac_healshape_fabrication-additive

Basée à Villeurbanne dans la banlieue lyonnaise, la start-up Healshape développe des implants mammaires imprimés en 3D permettant de régénérer les tissus de la patiente. Cette solution naturelle, personnalisable et transitoire permettrait à terme la reconstruction du sein définitive. A3DM Magazine a eu la chance de pouvoir échanger avec la PDG de Healshape, Sophie Brac de la Perrière. Rencontre avec la start-up qui construit aujourd’hui le futur de la chirurgie reconstructrice.

Bonjour. Pouvez-vous nous raconter comment est né le projet Healshape ?

Healshape a été créée suite au constat du faible taux de reconstruction mammaire après une mastectomie pour les patientes atteintes d’un cancer du sein. Healshape, ce sont 6 confondateurs : Amélie Thepot et Morgan Dos Santos, co-fondateurs de LabSkin Créations, Christophe Marquette, le fondateur de la plateforme collaborative 3d.FAB, Caroline Durand pharmacienne, Luciano Vidal chirurgien et moi-même. Pour ma part, j’ai travaillé seize ans chez Sanofi, dont quatorze ans en business development, et j’avais envie de réaliser un projet entrepreneurial. Ce sont avant tout cette rencontre de profils complémentaires et expérimentés et une volonté commune d’entreprendre qui ont mené à la naissance de ce projet. Healshape s’appuie sur un brevet portant sur l’encre biologique et du savoir-faire en impression 3D et ingénierie tissulaire pour développer ces solutions de reconstruction mammaire.

Healshape est spécialisée dans l’impression 3D d’implants mammaires, pouvez-vous nous expliquer comment vous les imprimez ?

La fabrication de nos implants repose sur l’impression 3D. Healshape imprime en 3D des implants mammaires à partir d’un biomatériau résorbable qui peut être implanté dans le corps. Cet implant va aider les cellules de la patiente à se régénérer et donc permettre un résultat esthétique et définitif.

Image
healshape_bio_impression_medical

Les avantages sont donc nombreux par rapport à une prothèse traditionnelle...

En effet, cette solution n’utilise que des bio-polymères bien tolérés par le corps sans aucun composant synthétique. Elle ne nécessite pas de multiples interventions chirurgicales. Elle est personnalisable et permet surtout d’obtenir résultat qui deviendra définitif puisqu’elle permet la reconstruction des propres tissus de la patiente. Notre solution permet ainsi d’éviter le stress lié aux résultats incertains, à l’accumulation d’opérations lourdes et à l’implantation d’un corps étranger.

Votre implant est personnalisé. Vous numérisez le sein de la patiente ?

En effet, nous modélisons l’implant à imprimer selon une imagerie du sein de la patiente. Cela peut donc se réaliser sur le sein avant la mastectomie, à défaut le sein controlatéral est une bonne alternative.

Quel est le futur pour Healshape ?

Dans un premier temps, nous espérons pouvoir mener à bien notre phase préclinique qui nous permettra de pouvoir commencer les essais cliniques dès 2023. Notre premier enjeu est l’impression de ces implants mammaires naturels. A plus long terme, nous espérons pouvoir étendre ses applications à la reconstruction des tissus en général.

 

A3DM part à la rencontre des start-ups françaises qui innovent dans le secteur de la fabrication additive. Fabricants, bureaux d’études ou encore développeurs logiciels, qui sont les entreprises qui préparent aujourd’hui la fabrication additive de demain ? Vous êtes une start-up innovante dans le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, n’hésitez pas à contacter la rédaction d’A3DM Magazine pour nous présenter votre société et nous expliquer vos projets.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive