News Lundi 20 juillet 2020 - 16:18

L’hebdo de la fabrication additive #49

Partagez cette news :

infos_impression_3D_semaine_49

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : une nouvelle imprimante 3D Rize, Porsche imprime des pistons, BAE Systems acquiert une nouvelle machine Stratasys, un nouveau centre en micro fabrication Nanoscribe...

La news 3D à ne pas manquer

Forte hausse des demandes de brevets en fabrication additive

L’OEB, Office européen des brevets, vient de publier son rapport « Brevets et fabrication additive - Tendances en matière de technologies d’impression 3D », daté de juillet 2020. Celui-ci révèle une croissance annuelle moyenne de demandes de brevets liée à la fabrication additive (FA) de 36 %, entre 2015 et 2018. Cette forte hausse est dix fois supérieure à la croissance annuelle moyenne de l'ensemble des demandes de brevet, tous domaines confondus, qui ont été déposées auprès de l'Office pendant la même période (3,5 %). Si la France se place troisième en Europe et cinquième dans le monde en demande de brevets en fabrication additive, elle reste loin des leaders américains et Allemands. Et aucune entreprise française dans les 25 premières... 

Plus d'informations ici.

Image
brevet_fabrication_additive_monde

L’actualité Machines & Équipements

Une nouvelle imprimante Rize

Le fournisseur américain de systèmes de fabrication additive Rize a annoncé le lancement d’une nouvelle imprimante 3D nommée « RIZE 2XC ». Il s'agit de la première imprimante 3D de l'alliance RIZIUM développé avec la société Sindoh, un fabricant d'imprimantes 3D basé en Corée du Sud. Cette nouvelle machine de bureau utilise deux extrudeuses indépendantes spécialement conçues pour les matériaux durcis et les filaments composites. Disponible depuis le 30 juin 2020, elle est affichée aux prix de 3 995 $ sur le marché américain et de 3 995 € en Europe. 

BAE Systems acquiert une nouvelle imprimante Stratasys

La société anglaise BAE Systems, spécialisée dans la défense, la sécurité et l'aérospatiale, vient d'installer une quatrième imprimante 3D Stratasys F900 sur son site de production situé à Samlesbury, au Royaume-Uni. Cette nouvelle machine a été intégrée dans le but de réduire les coûts de production, mais aussi d'améliorer la flexibilité et l'agilité de la chaîne de production. Elle permettra également d'exploiter de nouveaux matériaux d'impression 3D pour les applications d'outillage.

Image
hebdo-fabrication-additive-industrie-du-futur

Les applications de la fabrication additive

De nouveaux pistons Porsche en impression 3D

Le constructeur automobile Porsche a conçu de nouveaux pistons haute performance en impression 3D pour son modèle de voiture d’exception 911 GT2 RS. La technologie additive a permis de réduire le poids de la pièce de 10 % par rapport à des pistons de série fabriqués de manière traditionnel. Celui-ci dispose également d'un conduit de refroidissement intégré et fermé. « Grâce à ces nouveaux pistons plus légers, nous pouvons augmenter le régime moteur, réduire la charge thermique des pistons et optimiser la combustion. Cela permet d'obtenir jusqu'à 30 PS de puissance en plus du moteur biturbo de 700 PS, tout en améliorant le rendement », a expliqué Frank Ickinger du département de développement avancé de Porsche.

Les pistons de la 911 GT2 RS ont été imprimés à partir de poudre métallique par le procédé de fusion sélective par laser. Porsche a pu réaliser ces pièces grâce à ses partenaires : Mahle, le fabricant de systèmes de fabrication additive métal Trumpf, ainsi que Zeiss qui a validé et qualifié le piston.

Image
piston_porsche_fabrication_additive_metal

Relativity et 6K partenaires pour recycler les matériaux métalliques

Relativity Space et 6K ont annoncé un partenariat stratégique pour créer une chaîne d'approvisionnement en boucle fermée dans laquelle les matériaux de rebut, certifiés par Relativity, seront retransformés en poudre par 6K. Ceux-ci pourront ensuite être utilisés par Relativity en fabrication additive métal. Les deux entreprises exploreront également le développement de nouveaux matériaux créés spécifiquement pour la fabrication de fusées et les voyages dans l'espace. 

« Relativity imagine une nouvelle chaîne d'approvisionnement pour le secteur aérospatial avec une usine robotique autonome qui pourrait fabriquer une fusée en 60 jours. Le partenariat avec 6K nous offre en plus la capacité à recycler les matériaux », a déclaré Tim Ellis, PDG de Relativity. « Nous sommes impatients de travailler avec 6K pour ajouter le recyclage à notre chaîne d'approvisionnement, tout en assurant une traçabilité en boucle fermée tout au long du processus ».  

Image
relativity_space_6k_impression_3D_metal

L’éco de la 3D

Nanoscribe ouvre un nouveau centre en micro fabrication

Nanoscribe est une entreprise allemande de haute technologie qui propose des systèmes de micro fabrication additive. Elle vient d'ouvrir un nouveau centre d'expérience en micro fabrication située au siège à Karlsruhe, en Allemagne. Celui-ci regroupe les offres de Nanoscribe afin de fournir aux clients des opportunités pour tester et valider la faisabilité des applications, ainsi que pour améliorer les compétences en matière d'impression 3D en étroite collaboration avec ses ingénieurs.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive