News Dimanche 25 octobre 2020 - 22:18

L'hebdo de la fabrication additive #61

Partagez cette news :

infos_impression_3d_semaine_61

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : France Additive et l’Association Française du Soudage (AFS) s’associent pour déployer, sur le territoire un système international de qualifications, PostProcess dévoile sa machine DEMI 4000, Velo3D annonce la Sapphire XC, 6K obtient un million de dollars pour développer un circuit-court de poudre pour la fabrication additive…

La news 3D à ne pas manquer

Un système international de qualification des professionnels en fabrication additive en France

L’Association Française du Soudage et France Additive (anciennement Association française de prototypage rapide et de fabrication additive - AFPR) s’associent pour déployer en France un système international de qualification des professionnels en fabrication additive. Les deux associations constituent un réseau important pour le développement des technologies additives. C’est pourquoi, l’European Federation for Welding, Joining and Cutting (EWF) s’est tournée vers celles-ci pour mettre en place un système harmonisé de formation et de qualification des personnels en fabrication additive à l’échelle européenne et internationale. Explications.

L’actualité Machine & Équipements

DEMI 4000, le nouveau système de post-traitement SLA de PostProcess

Le fournisseur d’équipements de post-traitement PostProcess a présenté sa nouvelle machine pour l’impression 3D SLA (stéréolithographie), la DEMI 4000. Ce système de traitement des pièces imprimées en résine possède une chambre dotée d’un système en étagère permettant de traiter plusieurs plateaux de pièces en simultané.

Sapphire XC, l’imprimante 3D à 8 lasers de Velo3D

La société américaine Velo3D a dévoilé sa nouvelle imprimante 3D métal utilisant le procédé d’impression par frittage de poudre métallique (SLM) sans support. La nouvelle imprimante 3D Sapphire XC est une machine de fabrication additive grande dimension, « cinq fois plus productive que la première machine de l’entreprise californienne » grâce à ses huit lasers. Sa commercialisation est prévue pour fin 2021. Présentation.

Image
systeme_impression_3D_slm_velo3d

Premier système de fabrication additive DLP Genera

La jeune société autrichienne Genera a dévoilé, le 24 septembre dernier, son nouveau système de fabrication additive composé d’une imprimante 3D utilisant le procédé d’impression par traitement numérique de la lumière (DLP), la G2, ainsi que d’une unité de post-traitement, la F2. Ces systèmes d’impression et de post-traitement sont les premières machines de Genera. Découvrez-la !

Image
Système d'impression 3D genera G2 et F2

Ricoh 3D lance son PA2200 Nylon 12 SLS avec une offre Beat Your Price

Ricoh 3D a annoncé l’offre d’une nouvelle poudre PA12 en nylon appelée « PA2200 » pour le procédé de frittage sélectif par laser plastique (SLS). Ce matériau a été développé en réponse à la demande de ses clients. Explications.

Un module d’optimisation topologique pour 4D Additive

La société CoreTechnologie dévoile son nouveau module Advanced Lattice pour son logiciel de CAO, 4D Additive. Celui-ci permet de créer de nombreux design tels que des structures en nid d’abeilles, gyroïde ou étoiles. Il réduit le coût matière et optimise la distribution thermique, tout en conservant les caractéristiques techniques de la pièce.

Les applications de la fabrication additive

La fabrication additive au service de Rustin

L’entreprise française Rustin a récemment fait l’acquisition de deux machines d'impression 3D de Stratasys, la Fortus 450mc et la F370. La société spécialisée dans la conception, le développement et la production de systèmes d’étanchéité a ainsi réduit, sur son site de Chartre-sur-le-Loir dans la Sarthe, les délais et les coûts de production. Explication.

Image
La fabrication additive chez Rustin

Fabrication additive et prototypage rapide chez Black Diamond Equipment

Depuis 1983, l’équipementier Black Diamond imagine et conçoit du matériel de sports de montagne. La société américaine innove constamment et porte donc une grande importance au processus de développement de ses produits. Elle a longtemps délégué ses phases de prototypage à des prestataires externes, dépensant d'importantes sommes. L’équipe de R&D de Black Diamond a donc décidé de changer son fusil d’épaule et d’investir dans une machine de fabrication additive pour produire en interne ses prototypes et diminuer ses coûts de conception. Plus d’infos !

Image
pelles_fabrication_additive_black_diamond

L’éco de la 3D

Financement d’un million de dollars pour 6K

L’agence de logistique de la défense américaine octroie un financement d’un million de dollars à 6K pour la deuxième phase de son programme de développement d’une solution de transformation de matière première en poudre de fabrication additive métal en circuit court.

La rencontre de la semaine

Rencontre avec la start-up 3YOURMIND

3YOURMIND est une entreprise créée, en 2014, par Aleksander Ciszek et Stephan Kuehr, à l’université technique de Berlin, en Allemagne. Elle fournit des solutions logicielles pour identifier des cas d'usage et gérer les flux de production en fabrication additive pour des grands comptes industriels et des services d'impression 3D. Marie Thiebault, Country Manager France et Espagne chez 3YOURMIND a répondu aux questions de A3DM Magazine. Lire l’article.

Image
Rencontre avec la start-up 3YOURMIND

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive