News Lundi 2 novembre 2020 - 15:19

L’hebdo de la fabrication additive #62

Partagez cette news :

infos_impression_3D_semaine_62

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : Boeing certifie le matériau Antero 800NA de Stratasys, bientôt une machine hybride chez Massivit 3D, nouvelles solutions chez PostProcess Technologies, chez 3DCeram ou encore chez Formlabs, impression d’un moule de coque de 15 mètres de long... mais aussi l’actualité de Materialise, de Nanofabrica ou encore de la convention d’affaires Aeromart Toulouse 2020.

La news 3D à ne pas manquer

Boeing certifie le matériau Antero 800NA

Le matériau Antero 800NA est un polymère à base de PEKK conçu par Stratasys pour ses imprimantes 3D FDM (voir lien ci-dessous). Boeing vient de publier la spécification BMS8-444 de celui-ci à la liste des produits certifiés (QPL) après une évaluation approfondie des performances du matériau. Il s’agit du premier matériau créé par Stratasys certifié par Boeing. Il sera utilisé dans des applications présentant des exigences élevées en matière de résistance chimique ou de fatigue. « La fabrication additive présente d’énormes avantages pour la simplification des chaînes d’approvisionnement du secteur de l’aéronautique, tant pour les équipements d’origine que pour le processus MRO, mais des matériaux robustes pour satisfaire aux exigences de vol difficiles ont été nécessaires », a déclaré Scott Sevcik, vice-président pour l’aéronautique chez Stratasys. La gamme des matériaux Antero comprend le 800NA, ainsi que l’Antero 840CN03, qui est une variante à dissipation électrostatique (ESD). Stratasys fournit ces matériaux à la fois aux clients qui utilisent les imprimantes 3D F900 et Fortus 450mc de Stratasys et comme option de matériau pour la production à la demande par l’intermédiaire de Stratasys Direct Manufacturing.

Image
boeing_fdm_antero_fabrication_additive

L’actualité Machines & Équipements

Bientôt une machine hybride chez Massivit 3D

Massivit 3D Printing Technologies a signé un partenariat technologique et commercial avec le groupe Biesse. Ce dernier est un fabricant mondial de technologies pour la transformation du bois, du verre, de la pierre, du plastique et du métal. Il s’associe au fournisseur de systèmes d'impression 3D grand dimension développer conjointement une nouvelle ligne de produits de technologies de fabrication hybride : additive / soustractive.

L'accord entre Biesse Group et Massivit 3D est né dans le cadre du projet Open-I, un laboratoire d'innovation dynamique créé pour cultiver les liens entre Biesse et d’autres entreprises, universités, centres de recherche, accélérateurs et sociétés de capital-risque. « Ce partenariat nous permettra de nous développer sur de nouveaux marchés stratégiques grâce à la forte position de Biesse. Il annonce une nouvelle ère pour la fabrication en combinant le meilleur des technologies additives et soustractives afin de fournir des solutions rentables et rapides pour la production de pièces de grands volumes », a expliqué Erez Zimerman, PDG de Massivit 3D.

Lancement d’une nouvelle machine SLM Solutions

L’entreprise allemande SLM Solutions a annoncé le lancement d’une nouvelle machine de fabrication additive. Ce lancement est prévu le mardi 10 novembre. Vous pouvez vous inscrire à l’événement via le lien : https://www.slm-pushing-the-limits.com/.  

Nouvelle solution de dépoudrage pour SLS et MJF

Spécialement développée pour rationaliser les procédés de dépoudrage des technologies de fabrication additive par frittage sélectif par laser (SLS) ou Multi Jet Fusion (MJF), la nouvelle technologie de PostProcess Technologies, Variable Acoustic Displacement (VAD), est une nouvelle solution automatisée d'élimination de la poudre de polymère basée sur son approche "full-stack". Elle utilise sa plateforme logicielle AUTOMAT3D pour optimiser l'énergie mécanique, ainsi que des techniques intelligentes de déplacement en boucle fermée pour réduire les temps de cycle, tout en augmentant la fidélité des pièces. Le processus est contrôlé thermodynamiquement avec un contrôle vidéo. La solution VAD peut également être utilisée à l'échelle de la production grâce à l'intégration avec le logiciel CONNECT3D de PostProcess. La plate-forme CONNECT3D, actuellement en version bêta, permet aux utilisateurs d'exploiter et de surveiller leur parc de solutions PostProcess depuis n'importe quel endroit, en optimisant la finition par conception de la pièce et en permettant une planification et une prise de décision en temps réel.

Formulation du nitrure de silicium disponible en impression 3D

La formulation du nitrure de silicium est désormais disponible pour l’imprimante C100 EASY de 3DCeram. Ce matériau est une des céramiques les plus dures et les plus résistantes. Il dispose d’une très bonne résistance aux chocs thermiques et d’une excellente résistance à la corrosion. Ses qualités s’associent avantageusement à sa faible densité. Par ailleurs ses propriétés d’isolant électrique en font une céramique recherchée dans des applications industrielles type semi-conducteur.

Deux nouvelles résines Formlabs

Formlabs a lancé cette semaine deux nouvelles résines : Rigid 10K et une nouvelle version de Draft Resin. La formule de la Draft Resin permet aux utilisateurs d'imprimer en 3D jusqu'à « quatre fois plus rapidement qu’avec les résines actuellement disponibles », a annoncé l’entreprise américaine. Cette formule « offre une meilleure finition de surface, répond aux exigences de post-traitement et arbore une nouvelle couleur grise ». La Rigid 10K Resin est le matériau le plus rigide de l’ensemble de la gamme Formlabs, résistant à une plus grande chaleur et aux produits chimiques.

Image
formlabs_resine_fabrication_additive_SLA

Les applications de la fabrication additive

Thermwood 3D imprime un moule de coque de 15 mètres de long

Thermwood a récemment imprimé plusieurs sections d'un moule de coque de yacht de 51 pieds de long (un peu plus de 15 mètres) pour démontrer comment un seul moule de coque peut suffire à la fabrication de navires. Les impressions ont été réalisées en ABS renforcé de fibres de carbone de Techmer PM. Ce matériau a été choisi en raison de ses propriétés physiques et de son coût relativement faible par rapport à d'autres thermoplastiques renforcés.

Thermwood a imprimé des sections qui ont été reliées chimiquement et mécaniquement à l'aide de câbles en polymère haute résistance pour former deux moitiés de moule. Ces deux moules ont ensuite été boulonnées ensemble pour former un moule femelle complet pour la coque du yacht. La section entière du moule est composée de quatre pièces imprimées et pèse 4 012 livres. Elle a nécessité 65,5 heures d'impression.

Image
lsam_fabrication_additive_grand_format_thermwood

L’éco de la 3D

Baisse des revenus chez Materialise

Le fournisseur belge Materialise a annoncé une baisse de revenus dans ses résultats financiers du troisième trimestre 2020. Son chiffre d'affaires est passé de 50,4 millions d'euros au troisième trimestre 2019 à 40,7 millions d'euros au troisième trimestre 2020, soit une baisse de 19,2 %. Parallèlement, au cours de cette période, le secteur médical de l'entreprise a renoué avec la croissance, mais cela n'a pas suffi à compenser les importantes réductions de revenus observées au sein de ses divisions « Fabrication » et « Logiciels ».

Avi Cohen chez Nanofabrica

Avi Cohen, spécialiste très expérimenté de la fabrication additive et ancien de la société Stratasys, a rejoint l’équipe de Nanofabrica en tant que vice-président exécutif des ventes.

L’événementiel de la fabrication additive

Aeromart Toulouse 2020 en 100 % digital

La convention d'affaires de l'industrie aéronautique et spatiale Aeromart Toulouse 2020 devient une édition 100 % digitale. L'événement permettra de connecter l'écosystème aérospatial mondial grâce à une exposition virtuelle, des réunions B2B en ligne et des séminaires web en direct. Vous aurez ainsi accès à :

  • des réunions B2B en ligne programmées ;
  • un stand virtuel (personnalisable comme un vrai stand : téléchargez des affiches, des brochures, des vidéos...) ;
  • visitez d'autres stands et partagez votre carte de visite ;
  • interagir avec les autres participants en plus des réunions prévues ;
  • et assister à des conférences en ligne (en direct et en différé).

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive