News Lundi 7 décembre 2020 - 15:11

L'hebdo de la fabrication additive #67

Partagez cette news :

Hebdo de la fabrication additive 67

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : la NASA travaille sur l’impression 3D en orbite, SLM Solutions en dévoile plus sur sa machine à 12 lasers, l’IRT SystemX présente trois nouveaux projets pour la fabrication additive, Mistubishi s’associe à Aubert & Duval pour développer de nouveaux matériaux, Renault présente sa ReFactory, rencontre avec la start-up Arskan qui révolutionne le traitement des fichiers 3D…

La news 3D à ne pas manquer

La fabrication en orbite pour la NASA

Image
Spiderfab

Depuis le début de l’année 2013, la société américaine Tethers Unlimited travaille sur des systèmes d’impression 3D en orbite pour la NASA. Ce projet appelé « Spiderfab » a pour but de développer des systèmes d’impression 3D capables d’imprimer des structures de panneaux solaires, des satellites ou encore des antennes de très grande dimension dans l’espace. L’un de ces systèmes de fabrication additive est à l’essai. Nommée « Trusselator », cette machine imprime des panneaux solaires et des antennes grande dimension. Présentation du projet ici.

L’actualité Machines & Équipements

Plus d’informations sur la NXG XII 600 de SLM Solutions

Le fabricant allemand SLM Solutions a récemment dévoilé de nouvelles informations sur sa machine NXG XII 600 avec la fonction « Zoom ». Chacun des douze laser est doté d’un système à double lentille qui permet d’atteindre une plus grande précision dans l’impression. Ainsi, la taille des spots personnalisables dans le plan focal augmente le taux de remplissage jusqu'à 1000 cm3/h, mais également la distance d'éclosion jusqu'à 400 µm. Ce système permet aussi la construction de contours avec une taille de point de 80 µm alors que dans la même couche, la zone d'éclosion peut être construite avec une taille de point de 160 µm. Les spots de plus grande taille peuvent être réglés via un défocus. La répartition des gaz dans la chambre d’impression a également été optimisée par SLM Solutions. La société allemande précise qu’un flux constant de gaz de protection sur toute la chambre de construction est possible grâce à un flux optimal d'entrée et de sortie et grâce à une conception optimisée de la chambre, construite en métal fritté.

Trois projets de l’IRT SystemX pour la fabrication additive

Lors d’un webinaire diffusé le 25 novembre dernier, l’IRT SystemX, Institut de Recherche Technologique SystemX se positionnant comme un accélérateur de la transformation numérique de l’Industrie, des services et des territoires, a présenté les premiers résultats de ses projets de recherche et de développement (R&D) en cours. Parmi ces derniers, trois projets intègrent la fabrication additive. Ils portent sur les thèmes : la durabilité des structures lattices, la fabrication additive LMD et le développement d’une plateforme d’optimisation topologique. A3DM Magazine vous présente ces trois projets.

Une solution logicielle complète pour l’impression 3D WAAM

Image
Solution logicielle WAAM

Les éditeurs de logiciels, DP Technology et ALMA, se sont associés pour développer une solution software complète pour le procédé d’impression 3D WAAM. En associant leurs logiciels ESPRIT et ALMACAM WELD, les deux firmes ont créé Additive Robot Welding, une solution CAO complète qui gère l’ensemble du processus de programmation du robot. Présentation.

Accord entre Mitsubishi Power et Aubert & Duval pour le développement de nouveaux matériaux métalliques

Image
Mitsubishi X Aubert & Duval

Mitsubishi Power, filiale de Mitsubishi Heavy Industries, a signé un accord avec le fabricant d’alliages et de matériaux métalliques Aubert & Duval pour le développement en interne de matériaux d’impression 3D. Cet accord avec le fabricant français est une nouvelle étape de la société japonaise dans le développement de sa branche spécialisée dans la fabrication additive. Explication.

Les applications de la fabrication additive

Spie Batignolles plus performant grâce à la fabrication additive

L’impression 3D est une alternative intéressante pour le secteur de la construction notamment pour la fabrication de structures complexes. Spie Batignolles a pris récemment le virage de la 3D. La société de BTP a utilisé cette technologie pour réaliser des nœuds de poutres et des boîtes de réservation. Explication.

Le projet ReFactory et un service d’impression 3D de pièces détachées chez Renault

Le groupe Renault transforme son usine de Flins, située dans les Yvelines, afin qu’elle devienne « le premier site européen d’économie circulaire dédiée à la mobilité ». Ce projet, appelé « ReFactory », résulte d’une volonté du groupe français de se tourner vers une nouvelle manière de concevoir et d'utiliser les véhicules en prolongeant leur durée de vie. Il sera divisé en quatre pôles :  Re-Energy, Re-Cycle, Re-Start et Re-Trofit, qui inclura un service d’impression 3D de pièces détachées. Présentation.

Triankle, l’implant de cheville bio-imprimé testé par le FC Barcelone

Image
Triankle bio-impression cheville

Le laboratoire de recherche et de développement du club de football professionnel FC Barcelone, le Barça Innovation Hub, participe à un projet de développement d’implants de cheville bio-imprimés qui permettraient de restaurer les tissus de l’articulation. Ce consortium, nommé « Triankle », est soutenu par l’Union Européenne et regroupe douze organisations de cinq pays différents. Le développement de ce projet, qui devrait durer quatre ans, débutera en janvier 2021. Explications.

Autorisation de mise sur le marché du guide chirurgical Vantage Ankle PSI de 3D Systems

En septembre dernier, la société américaine 3D Systems a obtenu l’autorisation de mise sur le marché de son guide de coupe chirurgical Vantage Ankle PSI, délivrée par la Food and Drug Administration (FDA). Développé en collaboration avec Exactech, cet outil chirurgical est utilisé dans le cadre d’une opération de la cheville. Il facilite la préparation de l’opération et permet d’améliorer l’intervention. Présentation.

L’événementiel de la fabrication additive

Rail Industry Meetings 2020 - 100 % digital

Les 9 et 10 décembre prochain auront lieu les Rail Industry Meetings, la convention d’affaires réunissant les professionnels du ferroviaire et des transports urbains. Durant deux jours de rendez-vous ciblés, les acteurs du secteur se rencontrent et partagent compétences et besoins. Les conditions sanitaires actuelles ont obligé les organisateurs à rendre cet événement entièrement digital.

(Re)vivez les APS Meetings 2020

Organisé par Philippe Bauer, conseillé technique d’A3DM Magazine et expert fabrication additive à la direction de l’ingénierie du groupe Thales, le congrès des APS Meetings 2020 a suivi le thème des duos gagnant-gagnant allant de l’impression 3D durable d’Alstom et d'Armor aux réussites industriels de Dassault Aviation et de LISI ou encore de PrintSky et du CEA. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu y participer ou qui souhaitent revoir les interventions, les organisateurs ont mis en ligne les captations vidéo des différentes conférences.

Les acteurs de la 3D

Rencontre avec Arskan, la start-up qui révolutionne le traitement de fichiers 3D

Image
Rencontre Arskan

En 2016, Jean-Gabriel Grivé a créé Arskan pour faciliter l’exploitation des fichiers 3D, notamment pour l'impression 3D. Présentation d'une start-up qui révolutionne le traitement des fichiers 3D. Rencontre avec Arskan, la start-up qui révolutionne le traitement de fichiers 3D.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive