News Lundi 21 décembre 2020 - 12:28

L’hebdo de la fabrication additive #69

Partagez cette news :

Hebdo de la fabrication additive 69

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : nouveau centre de fabrication additive chez General Motors, la première fusée supersonique Suisse imprimée en 3D, la voiture écoresponsable de Scaled, 3devo dévoile son nouveau matériau de nettoyage pour ses machines, Makertbot certifie des matériaux Kimya, rencontre avec Microlight3D… 

La news 3D à ne pas manquer

Un nouveau centre de fabrication additive chez General Motors

Image
centre-impression-3d-gm-cadillac

General Motors (GM) a annoncé l’ouverture d’un nouveau centre de fabrication additive, nommé « Additive Industrialization Center » (AIC), situé au sein de son usine de Warren, dans le Michigan, aux États-Unis. Étendu sur une surface de plus d’un kilomètre carré, ce centre d’« industrialisation additive », comme l’a nommé le constructeur automobile, montre la volonté de General Motors de prendre le virage de la fabrication additive et plus généralement celui de l’industrie 4.0. « L’impression 3D permet de produire des pièces en seulement quelques jours, contre des semaines voire des mois en utilisant les méthodes de fabrication traditionnelles et cela, à un coût réduit », a expliqué Audley Brown, directeur de conception et matériaux pour la fabrication additive chez GM. Une consécration après de nombreuses années d’investissement et d’expérimentation dans les technologies additives. Présentation du centre.

L’actualité Machines & Équipements

3devo dévoile son nouveau matériau de nettoyage

La société néerlandaise 3devo a annoncé une nouvelle version de son matériau de nettoyage pour ses machines, le DevoClean Midtemp EZ. Fondée en 2016, cette entreprise fabrique des systèmes permettant aux utilisateurs d’imprimantes utilisant le procédé d’impression 3D FDM (dépôt de matière fondue) de créer leurs propres filaments. Explications.

3 nouveaux matériaux composites ABS de Kimya chez Makerbot

Image
Matériaux Kimya chez Makerbot

La société américaine Makerbot a annoncé la qualification de trois nouveaux matériaux pour son imprimante 3D METHOD X utilisant le procédé d’impression 3D FDM (dépôt de matière fondue). Il s’agit de trois filaments ABS Kimya, l’offre de fabrication additive du groupe Armor. Les utilisateurs de la machine METHOD X ont désormais accès à un catalogue de vingt-trois matériaux dont l’ABS Kevlar, l’ABS-ESD et l’ABS-EC. Présentation.

Nouvelles résines dentaires chez Formlabs

Le fabricant de systèmes de fabrication additive Formlabs a annoncé le lancement de deux nouvelles solutions pour les cabinets et les laboratoires dentaires : la résine Permanent Crown Resin et le kit Soft Tissue Starter Pack, qui inclut la résine Flexible 80A Resin et trois pigments de colorisation permettant de créer une résine personnalisable. Développées pour le procédé d’impression 3D SLA (stéréolithographie), ces solutions sont destinées à la production de couronnes, d'inlays, d'onlays et de bridges. Ils offrent aux professionnels de la dentisterie une solution pour proposer à leurs patients des restaurations à long terme. Explications.

Les applications de la fabrication additive

La première fusée supersonique Suisse conçue par fabrication additive

Image
Fusée supersonique suisse

Chaque année, l’Initiative spatiale académique suisse (ARIS) participe à la Spaceport America Cup (SPAC), une compétition étudiante internationale de conception de fusées, située en plein cœur du désert du Nouveau Mexique, aux États-Unis. Malgré l’annulation de l’événement pour cette édition 2020, trente-cinq scientifiques ont tout de même tenu à mener à bien leur projet. Parmi eux, une association étudiante de l’ARIS participe au concours avec son projet « Euler », nom faisant référence au célèbre mathématicien et astronome suisse Leonhard Euler. Pour concevoir sa fusée, l’équipe suisse a été confrontée à des problèmes de coûts qui l’ont empêché d’accéder aux machines industrielles classiques. Elle s’est donc – logiquement – orientée vers un outil bien moins cher et plus agile : la fabrication additive. Présentation du projet « Euler ».

Scaled présente sa voiture écoresponsable imprimée en 3d

Image
Chameleon Scaled

Créée en 2015, Scaled est une start-up britannique spécialisée dans l'impression 3D grande dimension et les matériaux composites. Elle a récemment présenté son projet « Chameleon », un véhicule électrique écoresponsable imprimé en 3D. Avec cette voiture, Scaled pourrait créer de nouveaux paradigmes pour le secteur automobile. Le 15 octobre dernier, la société britannique a publié une vidéo dans laquelle elle montre son véhicule rouler devant ses locaux. Présentation du projet Chameleon.

L'éco de la 3D

Un nouveau PDG chez Ultimaker

Ultimaker a annoncé la nomination d'un nouveau PDG pour succéder à Jos Burger. Ce sera donc Jürgen von Hollen, actuellement président d’Universal Robots, qui prendra ses fonctions début 2021.

Les acteurs de la 3D

Rencontre avec la start-up Microlight3D et sa technologie de micro-impression 3D

Image
Rencontre avec la start-up Microlight3D

Créée en 2016, la start-up Microlight3D est spécialisée dans la micro-impression 3D haute résolution. Grâce à sa technologie de polymérisation laser à deux photons, ses imprimantes µFAB 3D et Altraspin peuvent imprimer avec une résolution inférieure au micron.  Présentation de la start-up qui imprime petit, mais voit grand.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive