News Lundi 26 avril 2021 - 11:53

L'hebdo de la fabrication additive #83

Partagez cette news :

hebdo fabrication additive 83

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : la troisième émission Imprimez votre Futur, nouveaux filaments chez Kimya et Fillamentum, un matériau imprimé en 3D pour purifier l’eau potable, une pièce d’atterrisseur en fabrication additive par Safran, 3YOURMIND lève 12,4 millions de dollars, rencontre avec Christophe Noullez, professeur de technologie au collège…

La news 3D à ne pas manquer

La troisième émission Imprimez votre Futur.

Pour la troisième émission Imprimez votre Futur (IVF), Guillaume Mouhat, président d'A3DM Magazine, recevra Nicolas Lefevre, Sous-Prefet à la Relance auprès du Préfet de l’Essonne, pour mieux comprendre ses attributions pour cette fonction nouvellement créée et évoquer la réouverture du guichet Industrie du Futur le premier mai prochain.

À travers des reportages, Imprimez votre Futur vous présentera également :

  • des entités lauréates du Plan de Relance ; 
  • la start-up MagREEsource, spin-off du CNRS, qui met en place une nouvelle filière aimant française ; 
  • Poral, une société spécialisée dans le frittage de poudre intégrant la fabrication additive ;
  • et Nanoé, fabricant de matériaux haute performance pour la fabrication additive.

En plateau, Cyrille Vue de la société Erpro et Alain Moinat du Paris-Saclay Hardware Accelerator, apporteront leur œil expert pour décrypter ces reportages. Pour les accompagner, Sandrine Farré de la société HP – sponsor de l'émission IVF – interviendra dans le cadre de sa chronique « Fabriquons autrement ».

Pour ne rien rater sur la troisième émission Imprimez votre Futur, rejoignez l'événement LinkedIn.

Rendez-vous jeudi soir, à partir de 18 heures, sur la chaîne Youtube d'A3DM Magazine.

Image
imprimez_votre_futur_tv_emission_impression_3

L’actualité Machines & Équipements

Le filament Kimya PEKK-SC

Kimya présente sur son site Internet un nouveau filament thermoplastique PEKK-SC ou polyéthercétonecétone semi-cristallin. « Notre nouveau filament fait donc partie de la famille des polyaryléthercétone (PAEK), des polymères réputés pour leur importante résistance à la chaleur mais aussi pour leur rigidité. » ll est intégré à la gamme de filaments « Ultra », composée du Kimya PEKK Carbon et du Kimya PEKK-A.

Plus d'informations sur ce matériau dans cet article.

NonOilen, un filament recyclé et recyclable

Fillamentum est un fabricant et distributeur de filaments tchèque. La société distribue ses produits dans plus de 62 pays. En 2018, elle a fait son entrée à la Bourse de Prague et a remporté la troisième place du concours « IPO of the Year » dans le cadre des CEE Capital markets&FinTech Awards.

Fillamentum possède son propre département de R&D et coopère fièrement avec de nombreuses universités et entreprises de chimie. Elle travaille notamment avec l'Université technique de Slovaquie avec qui elle a développé un matériau filament entièrement biodégradable pour l'impression 3D, le NonOilen.

Présentation du filament dans cet article.

i500, la nouvelle imprimante 3D Zmorph

Zmorph a présenté sa nouvelle imprimante 3D industrielle : la Zmorph i500. Cette machine à destination des professionnelles offre de nouvelles fonctionnalités aux fabricants, aux ingénieurs et autres professionnels de l’industrie.

Plus d'informations dans cet article.

Image
zmorph_i500_machine_fabrication_additive

La Zmorph i500. (Crédits : Zmorph)

Un matériau en aérogel de graphène pour purifier l'eau

Des chercheurs de l'université de Buffalo ont développé un matériau en aérogel de graphène. Imprimée en 3D en structure lattice, cette pièce purifie l'eau potable en éliminant les impuretés telles que les colorants, les métaux et les solvants. La pièce peut être imprimée dans de plus grandes dimensions et est réutilisable. Les chercheurs travaillent à présent sur une industrialisation de la production.

Image
materiau en graphene fabrication additive

Le graphène étant un matériau très léger, la pièce peut tenir sur un mouchoir. (Crédits : University at Buffalo)

Les applications de la fabrication additive

Une pièce d'atterrisseur en fabrication additive par Safran

Dans le cadre d'un projet commun, Safran Landing Systems – la division dédiée au mécanismes de freinage d'aéronefs du groupe français – et le fabricant allemand d'imprimantes 3D SLM Solutions ont imprimé une pièce du train d'atterrissage d'un avion d'affaires en 3D. L'objectif de cette production grâce au procédé d'impression 3D SLM (fusion sélective par laser) est de tester son efficacité pour produire des caissons d'atterrisseur avant.

Plus d'informations dans cet article.

Image
Pièce atterrisseur

La pièce d'atterrisseur imprimée en 3D par Safran et SLM Solutions. (Crédits : Safran)

L’éco de la 3D

3YOURMIND lève 12,4 millions de dollars

3YOURMIND a bouclé avec succès un nouveau tour de table de série A+ avec deux éminents investisseurs européens : LBBW VC et Verve Ventures. Cet investissement vient s'ajouter à celui réalisé avec l'investisseur allemand EnBW New Ventures, en septembre 2020, pour un montant de 5,5 millions de dollars.

2,25 millions d’euros pour MX3D... et sa technologie WAAM

L'entreprise d'impression 3D métal MX3D est un pionnier dans l'industrie de la fabrication additive fil-arc robotisée (WAAM). Elle a constitué (principalement) sa notoriété lors de l’impression en 3D d’un pont en acier inoxydable, situé à Amsterdam. Récemment, la société néerlandaise a reçu un investissement de 2,25 millions d'euros pour accélérer son développement technologique et son expansion commerciale.

Plus d'informations sur les projets financés grâce à ces investissements dans cet article.

Les acteurs de la 3D

Rencontre avec Christophe Noullez, professeur de technologie au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois

Image
formation_impression_3d_college

Christophe Noullez enseigne la technologie et les mathématiques au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois, en Île-de-France. Il a cofondé l'association Tiers-Lieux, qui favorise l’essaimage des tiers-lieux éducatifs – comme des fablabs – en fédérant une communauté maillant le territoire à travers des rencontres, des outils et des ressources. En 2016, il est l'un des premiers enseignants à ouvrir un fablab au sein de son collège, convaincu que cette technologie va prendre une place grandissante dans le monde de demain.

Rencontre avec ce professeur qui souhaite intégrer la fabrication additive dans l'éducation des plus jeune.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive