News Lundi 10 mai 2021 - 11:17

L'hebdo de la fabrication additive #85

Partagez cette news :

Hebdo de la FA 85

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine :  NAE tisse la FA en Normandie, nouvelles machines chez Fabbrix, Massivit 3D, Lithoz et Titan Robotics, nouveaux matériaux chez Nexa3D, l'impression 3D gagne l'agroalimentaire, partenariat entre Stratasys et DyeMansion, 3D Systems investit dans la bio-impression, un workshop dédié au biomimétisme... 

La news 3D à ne pas manquer

NAE tisse la Fabrication Additive en Normandie

Le 20 avril dernier, Normandie AeroEspace (NAE) a officiellement lancé la marque Fabrication additive en Normandie (FAN). Cette initiative fédère l'ensemble des acteurs académique, industriels et transverses normands dans le secteur de la fabrication additive. L'objectif d'un tel projet est d'accélérer l'adoption de cette technologie au sein des PME et ETI de la région.

Présentation de cette marque FAN dans cet article.

Image
Fabrication additive en Normandie

L’actualité Machines & Équipements

La Fabbrix Elemento fait peau neuve

Après trois ans de recherche et de développement, Fabbrix a dévoilé sa nouvelle imprimante 3D. Le fabricant italien a équipé sa version mise-à-jour de l'Elemento d'un plateau d'impression optimisé et d'un double extrudeur chauffant jusqu'à 300 degrés Celsius.

Présentation de la Fabbrix Elemento 2.1 dans cet article. 

Nouvelle résine rapide par BASF et Nexa3D

Nexa3D, fabricant d'imprimantes 3D utilisant le procédé de fabrication additive SLA (stéréolithographie), et le chimiste BASF Forward AM se sont associés pour concevoir trois nouvelles résines « ultra-rapides ». Cette collaboration intervient quelques mois après la dernière collaboration du fabricant avec Henkel. D'après Nexa3D, ces résines, imprimées avec la NXE 400 du fabricant, permettraient une productivité multipliée par 20. 

Découvrez cette nouvelle résine dans cet article. 

Titan Robotics combine fabrication additive et soustractive avec la nouvelle Atlas-HS

Le fabricant d'imprimantes 3D Titan Robotics a dévoilé, le 2 mai dernier, la Atlas-HS. Ce système de fabrication additive – et soustractive – combine une imprimante 3D à granulés et un système de fraisage 3 axes. La pièce est ainsi usinée pendant et après la production.

Présentation de cette nouvelle machine dans cet article

Image
Atlas-HS

La Atlas-HS de Titan Robotics combine fabrication additive et soustractive. (Crédits : Titan Robotics)

L'imprimante 3D d'entrée de gamme de Lithoz

Le fabricant d'imprimantes 3D céramiques Lithoz a dévoilé sa nouvelle machine, la CeraFab Lab L30. Conçu pour permettre aux non-initiées de découvrir cette technologie, le nouveau système utilisant le procédé de fabrication additive DLP (digital light processing) de Lithoz a pour objectif d’ajouter au catalogue du fabricant une machine abordable.

Découvrez cette nouvelle machine dans cet article. 

La nouvelle Massivit 5000

Un petit peu plus d'un mois après l'annonce de son entrée en bourse réussie, le fabricant israélien a dévoilé la Massivit 5000, sa nouvelle imprimante 3D très grand format. Ce nouveau système de fabrication additive fabriqué par Massivit 3D dispose d'un grand volume d'impression, d'un système bi-matériaux et d'une d'automatisation optimisée. 

Présentation de cette nouvelle machine très grand format dans cet article

Image
Massivit 5000 avec pare-choc

La Massivit 5000 est destiné aux industriels de secteurs comme l'automobile souhaitant produire des pièces de très grandes dimensions. (Crédits : Massivit 3D)

Les applications de la fabrication additive

L'agroalimentaire passe à la fabrication additive

La société Fabulous a développé un matériau pour les procédés d'impression 3D à base de poudres (SLS, Binder Jetting...) pour le secteur de l'agroalimentaire. Le BLUECARE PA11, fabriqué en France par la société lyonnaise, a obtenu la certification CE n°10/2011 concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires. Ce matériau ouvre la voie à une fabrication additive d'équipements agroalimentaires personnalisés. 

Plus d'informations sur ce matériau dans cet article

Image
ID Print 3D x Fabulous

Le BLUECARE a été utilisé par IDPrint 3D pour réaliser un convoyeur de 30 centimètres. (Crédits : Fabulous)

L’éco de la 3D

Large augmentation des ventes de machines chez Stratasys

Quelques semaines après l'annonce de ses trois nouvelles machines de grande production, Stratasys enregistre une forte hausse des revenus liés à la vente d'imprimantes 3D sur le premier trimestre 2021. Sur son chiffre d'affaires de 134,2 millions d'euros, la compagnie enregistre une augmentation de 41 % des revenus liés à la vente de machines. 

Réouverture du guichet France Relance « Industrie du Futur »

Le 2 mai dernier a été publié au Journal Officiel le décret annonçant la réouverture du guichet France Relance permettant aux PME et ETI de bénéficier de l'aide aux investissements vers l'industrie du futur. L'Agence de services et de paiement (ASP) dispose d'une enveloppe de 750 millions pour accompagner les entreprises éligibles dans leurs investissements vers l'industrie 4.0, avec un taux de soutien de l'État de 20 % des dépenses éligibles.

Plus d'informations sur cette deuxième phase du Plan de relance dans cet article. 

Stratasys et DyeMansion collaborent pour la fabrication additive de pièces finies

Stratasys et DyeMansion ont conclu un partenariat stratégique pour fournir une « architecture industrielle de référence en fabrication additive de pièces finies ». La technologie de post-traitement de DyeMansion et le nouveau procédé de fabrication additive SAF (frittage de poudre par absorption) forment ainsi une usine du futur pour la production à grande échelle de pièces finies.

Découvrez les contours de ce partenariat dans cet article.

Image
Technologie SAF

Pièces imprimées grâce au procédé SAF de Stratasys. (Crédits : DyeMansion)

Le premier matériau de DSM RFM chez Covestro

Covestro a dévoilé le premier matériau développé par DSM Résines et Matériaux Fonctionnels (RFM) sous son étendard. Il s'agit d'un matériau en PET recyclé chargé en fibre de verre. Ce rPET a été développé pour le procédé d'impression 3D par extrusion de granulés. 

3D Systems investit dans la bio-impression

3D Systems a annoncé avoir acquis deux entreprises. La première, Allevi, est une société spécialisée dans le développement de solutions de bio-impression. Ses compétences permettront de solidifier le projet de médecine régénérative du nouveau propriétaire. La seconde, Additive Works, est un développeur de logiciels allemand, qui renforcera les ambitions d'industrialisation de 3D Systems. 

ExOne lance son « calculateur de coût de production métallique »

Ce calculateur a pour objectif de fournir à l'utilisateur une estimation du coût de la production d'une pièce avec la technologie de Binder Jetting métallique de la société américaine. En rentrant dans le programme quelques informations comme le matériau, la taille ou encore la machine, l'utilisateur peut comparer ce procédé à d'autres moyens de fabrication. 

L'agenda de la fabrication additive 

Un workshop virtuel interactif sur la biomimétique et l'impression 3D

Le biomimétisme consiste à transférer et à adapter à l’espèce humaine les solutions déjà élaborées par la nature (faune, flore, etc.). Il peut s’agir de s’inspirer des solutions inventées par la nature pour répondre à une problématique industrielle. Par exemple, des ingénieurs japonais ont doté les Shinkansen, les TGV japonais, d’un « nez » inspiré du bec du martin-pêcheur. Le but a été d’optimiser la pénétration dans l’air lorsque le train traverse des tunnels. Cela évite l’onde de choc ressentie, bruyante et perturbatrice. Les ingénieurs se sont donc inspirés de l’oiseau confronté au même défi lorsqu’il plonge dans l’eau pour attraper ses proies : la transition rapide entre deux milieux de densité différente et la nécessité de ne pas trop éclabousser afin de rester discret. Ce projet est l’un des exemples les plus connus de biomimétisme.

Ce workshop, organisé par Fraunhofer IAPT, aurait dû se dérouler lors de l’événement APS Meetings 2020 et se tiendra désormais en ligne, le 18 mai 2021.

Inscription à l’adresse : https://www.apsmeetings.com/index.php/fr/workshop-fraunhofer-iapt-fr ou en contactant l’équipe des APS MEETINGS à l’adresse mail aps@advbe.com ou en appelant le +33 1 41 86 41 90.

Découvrez la présentation de ce workshop dans cet article.

Image
biomimetisme-fabrication-additive

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive