News Lundi 21 juin 2021 - 10:59

L'hebdo de la fabrication additive #91

Partagez cette news :

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : un moteur électrique de drone imprimé en 3D, un nouveau composite chez Windform, de nouvelles céramiques pour les noyaux de fonderie, la NASA veut bio-imprimer des tissus humains dans l’espace, 3 nouveaux brevets pour Sakuu…

La news 3D à ne pas manquer

Un moteur électrique de drone imprimé en 3D

A Toulouse, l’équipe du Groupe de Recherche en électrodynamique (GREM3) du Laboratoire PLasma et Conversion d'Énergie (LAPLACE) du CNRS de l’Université Fédérale de Toulouse-Midi Pyrénées a développé un moteur brushless pour drone. Il s’agit d’une évolution du moteur électrique traditionnel sur la base d’une toute nouvelle machine axiale, sans fer et à double stator. Pour réaliser ce moteur et notamment certaines pièces complexes comme un bobinage de moteur en aluminium, le laboratoire du CNRS s’est tourné vers la fabrication additive, et plus précisément vers le fabricant français INITIAL pour la réalisation des pièces du moteur.

Plus d'informations sur cette étude de cas dans cet article.

Image
fabrication-additive-drone-leger-performant

L’actualité Machines & Équipements

Windform RS, nouveau composite Windform

Windform RS est le dixième matériau de la gamme Windform TOP-LINE, créé et développé par CRP Technology pour l’impression 3D par frittage sur lit de poudre (Powder Bed Fusion). Ce polymère est renforcé de fibre de carbone qui lui offre un allongement à la rupture élevée et une densité réduite. L’ingénieur Franco Cevolini, également directeur technique et CEO de CRP Technology , a présenté ce dernier : « Nous avons réussi à créer un matériel avec une charge de rupture très élevée (85,25 MPa) qui possède aussi d’excellentes caractéristiques de ductilité (allongement à la rupture de 9,46 %) et une basse densité (1,10 g/cc). Actuellement, sur le marché de la fabrication additive, il n’y a pas de matériels pouvant concurrencer Windform RS : la résistance élevée associée à sa grande résilience en font un produit unique en son genre ».

De nouvelles céramiques pour les coquilles et les noyaux de fonderie de précision

Dans le cadre d’une collaboration, la société japonaise AGC Ceramics Co. et le fournisseur de systèmes de fabrication additive Voxeljet AG ont qualifié le matériau céramique haute performance Brightorb pour l'impression 3D. Outre des applications potentielles dans la production de composants structurels et d'œuvres d'art, le matériau est particulièrement adapté à l'impression 3D de moules et de noyaux très complexes pour la coulée de métaux. Le matériau Brightorb a été développé pour un fonctionnement optimal sur la machine VX1000 et son plateau de construction de 1000 x 600 x 500 millimètres. Le système d'impression 3D fonctionne par couches et lie les particules de céramique avec un liant inorganique.

Les applications de la fabrication additive

La NASA imprimera des tissus humains dans l'espace

L'agence spatiale américaine a dévoilé les noms des deux gagnants de son « challenge tissu vasculaire ». Deux équipes d'ingénieurs de l'institut de médecine régénérative de Wake Forest, à Winston-Salem, en Caroline du Nord, aux États-Unis, ont remporté les première et deuxième places. Les équipes – Winston et WFIRM – ont utilisé deux approches différentes pour imprimer en 3D des cellules de foie humain capables de survivre au moins 30 jours. Elles ont reçu respectivement 300 000 et 100 000 dollars. Ce prix a pour objectif d'accélérer le développement de la bio-impression sur Terre.

Image

L’éco de la 3D

3 nouveaux brevets pour Sakuu

Sakuu Corporation (anciennement KeraCel Inc.) a annoncé l’approbation de trois nouveaux brevets que la société avait déposés : une pile hybride à l'état solide avec une structure anodique scellée, un système de fabrication additive ayant la capacité de créer un dispositif actif tel qu'un microréacteur ou une pile à l'état solide, et une imprimante 3D multi-matériaux électrophotographique.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive