News Lundi 28 juin 2021 - 11:38

L'hebdo de la fabrication additive #92

Partagez cette news :

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : Les APS Meetings commencent demain, Alstom remet les tramways sur les rails, l'institut Jean Lamour invente le premier procédé d'impression 3D directe d'aimant, la nouvelle machine de Prusa, l'impression 3D gagne les usines automobiles, Arskan et Microlight3D lauréats, la propriété intellectuelle dans la fabrication additive...

La news 3D à ne pas manquer

Les APS Meetings commencent demain !

L'équipe d'A3DM Magazine sera présente lors de cette convention d’affaires dédiée à la fabrication additive et à l’impression 3D. Elle y présentera le numéro 32, dédié à la fabrication additive dans le secteur médical.

Grâce à son concept de rendez-vous présélectionnés et préprogrammés et son programme de conférences de haut-niveau organisées par Philippe Bauer (conseiller technique d’A3DM Magazine et expert fabrication additive à la direction de l’ingénierie du groupe Thales), APS Meetings répond aux problématiques des donneurs d’ordres dans leurs recherches (acquisition d’équipement, de besoins en sous-traitance - fabrication additive et prototypage rapide - d’ingénierie et de matières premières) et offre l'opportunité aux fournisseurs de commercialiser leurs expertises/produits/services pour la réalisation de projets concrets.

L'édition 2020 des APS Meetings a été l'un des rares événements qui s'est physiquement déroulé en 2020. Une bouffée d'air frais dans cette année noire et confinée. Re-vivez les APS Meetings 2020 : https://www.a3dm-magazine.fr/news/toutes-industries/revivez-aps-meetings-2020

Retrouvez toutes les informations des APS Meetings 2021 ici.

Image
aps-meetings-convention-fabrication-additive-impression-3D-a3dm

L’actualité Machines & Équipements

L'institut Jean Lamour invente un procédé direct d'impression 3D d'aimants

Loin de n'être que des supports pour photos de famille sur le frigo, les aimants sont des composants essentiels dans de nombreux domaines industriels. Jusqu'alors impossibles à produire directement par fabrication additive, l'institut Jean Lamour, unité mixte de recherche du CNRS et de l'université de Lorraine, a développé le premier procédé d'impression 3D d'aimants qui ne nécessite pas de post-aimantion.

Plus d'informations sur ce nouveau procédé dans cet article.

La SL1S SPEED, l'atout vitesse de Prusa

Le fabricant d'imprimantes 3D Prusa a dévoilé le 16 juin dernier la version améliorée de son tout premier système de fabrication additive SLA (stéréolithographie). La SL1S SPEED dispose d'un nouvel écran LCD monochrome qui accélère le processus de polymérisation et d'un volume d'impression légèrement supérieur à sa version antérieure.

Présentation de cette nouvelle machine dans cet article.

Image

Les applications de la fabrication additive

La fabrication additive remet les tramways sur les rails

Dernièrement, le réseau de tramways Sétif a souffert d'un défaut sur les phares de ses véhicules. Pour réparer les pièces défectueuses, la société algérienne a fait appel à Alstom. Le groupe français a conçu, fabriqué et livré une douzaine de pièces de rechange en seulement 48 heures. Une production moins coûteuse et plus rapide, qui a permis au véhicule de retrouver les rails en seulement quelques jours, contre plusieurs semaines habituellement.

Présentation de la pièce de rechange dans cet article.

La fabrication additive accélère la production chez Nissan

Le constructeur automobile Nissan s'est récemment équipé de nouvelles imprimantes 3D utilisant le procédé FDM (dépôt de matériau fondu) sur son site de production espagnol, à Barcelone. Grâce à ces nouveaux équipements du fabricant catalan BCN3D, Nissan a produit plus de 700 pièces grâce à la fabrication additive.

Plus d'informations sur l'usine additive de Nissan dans cet article.

Image

HP Metal Jet, nouveau moyen de production chez Volkswagen

Le constructeur allemand a annoncé son intention d'utiliser le nouveau procédé d'impression 3D par projection de liant métal d'HP pour accélérer sa production. Cette technologie – qui devrait être commercialisée cette année – a été utilisée pour la première fois dans les locaux de Wolfsburg, en Allemagne.

Présentation de l'utilisation de cette technologie chez Volswagen dans cet article.

L’éco de la 3D

Arskan, lauréat du concours Scale-Up expérience, remporte le concours I-Nov

Arskan, spécialiste du traitement de modèles 3D, a remporté le concours I-Nov. Ce concours, organisé par Bpifrance et l'ADEME récompense les projets innovants portés par des PME. La start-up lyonnaise fait également partie des 63 lauréats du concours Scale-Up expérience de la French Tech. « Cela concrétise le travail acharné de mes équipes. Ces distinctions nous permettent de changer de dimension, à la fois au niveau du développement de nos technologies mais aussi de notre capacité financière », se félicite Jean-Gabriel Grivé, PDG d'Arskan.

Microlight3D, luttera contre les îlots de chaleur urbains en Europe

La start-up Microlight3D, spécialiste de la micro-impression 3D, a été retenue pour participer au programme européen FET-Open. Ce projet a pour objectif de développer un béton micro-structuré pour refroidir les bâtiments de manière naturelle.

L'agenda de la fabrication additive 

Café Aspi, l'événement pour comprendre les enjeux juridiques de la fabrication additive

Le mercredi 30 juin prochain, l'Association française des spécialistes en propriété intellectuelle de l'industrie (ASPI) organise un webinaire sur les enjeux juridiques de la fabrication additive. Durant cet événement digital ouvert à tous, les intervenants échangeront avec les participants sur les risques autour de la propriété intellectuelle dans le domaine de l'impression 3D.

Plus d'informations sur cet événement.

Image

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive