News Vendredi 5 juin 2020 - 12:47

Impression 3D d'un déployeur de satellites

Partagez cette news :

pocketqube

La société écossaise Alba Orbital, constructeur de satellites, a fait appel à la société italienne CRP Technology pour la construction d'AlbaPod 2.0, un déployeur de satellites entièrement réalisé par impression 3D. La technologie de fusion laser sur lit de poudre et le matériau Windform XT 2.0 ont permis de concevoir ces pièces.

Un satellite miniaturisé utilisé pour la recherche spatiale

En juin 2018, la société Alba Orbital a participé (avec GAUSS Srl et TU Delft) au développement du premier modèle de satellite PocketQube, utilisé pour la recherche spatiale. Ce dernier a été mis au point par le professeur Robert J. Twiggs de la Morehead State University (MSU), aux États-Unis. Il s'agit d'un modèle miniature de satellite « que l’on peut mettre dans sa poche », explique le professeur. Ce satellite ne mesure que 5 centimètres cubes pour 250 grammes. Alba Orbital a fourni une aide de support pour les PocketQube non seulement en réalisant ses propres platesformes, mais aussi en fournissant les composants et en aidant les entreprises, les universités et les agences spatiales à mettre en orbite les PocketQube.

Récemment, l'entreprise Alba Orbital a décidé de moderniser son déployeur de satellites appelé "AlbaPod" dans le but d'obtenir des améliorations en termes de poids, de fabrication et de sécurité. Pour la construction de ce système de mise en orbite, la société écossaise s’est tournée vers le spécialiste de la fabrication additive CRP Technology et ses matériaux composites brevetés Windform top-line.

Image
AlbaPod 2.0

Fusion laser sélective et Windform XT 2.0

Dès le début du projet, le département d’impression 3D de la société CRP Technology s’est penché sur l’optimisation des pièces. Réduire le poids au minimum est un objectif fondamental dans le secteur aérospatial. Le spécialiste de la fabrication additive a ensuite aidé le constructeur de satellites dans le choix de la technologie de fabrication additive et du matériau : ici le frittage sélectif par laser (SLS) et le Windform XT 2.0 de la gamme Windform TOP-LINE. 

Le matériau composite chargé de fibre de carbone Windform XT 2.0 correspond parfaitement à l'application. Il a notamment passé les tests de dégazage de la NASA et de l'ESA (European Space Agency). « Nous sommes très satisfaits du résultat. Le matériau Windform XT 2.0 nous a permis de concevoir des pièces difficiles à réaliser avec les technologies traditionnelles, du fait qu’elles présentent des sections minces et des géométries extrêmement complexes », a déclaré Alba Orbital. « AlbaPod v2 doit résister à un lancement dans l’espace et à des vibrations élevées. La rigidité et la robustesse du Windform XT 2.0 en ont fait un candidat parfait pour cet emploi. »

Image
3D printed AlbaPod

Mise en orbite du PocketQube

Le procédé de frittage sélectif par laser de la société CRP Technology et le matériau composite chargé de fibre de carbone Windform XT 2.0 ont passé avec succès les procédures de contrôle et ont pleinement satisfait les ingénieurs d’Alba Orbital. « L’aspect le plus innovant du projet concerne le nombre de composants réalisés en Windform XT 2.0 : non seulement la couverture, mais aussi le mécanisme d’expulsion mobile et celui du montage de la porte. Ces derniers sont des composants structurels ayant une importance capitale pour le système de mise en orbite dans son ensemble. [...] AlbaPod v2 a été soumis à de rigoureux essais de vibration et a montré un comportement extraordinaire. L’emploi de Windform XT 2.0 nous a également permis de réduire le poids d’un grand nombre de composants. »

Début décembre 2019, Alba Orbital a mis en orbite six satellites PocketQube équipés du système de mise en orbite AlbaPod v2. Celui-ci sera présenté par CRP Technology lors de la quatrième édition du PocketQube Workshop qui se tiendra à l’Université de Glasgow, en Écosse, le 8 et 9 octobre 2020.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive