News Lundi 19 août 2019 - 15:19

L’hebdo de la fabrication additive #14

Partagez cette news :

hebdo-fabrication-additive-14

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : de minuscules implants intraoculaires, la nouvelle imprimante Makerbot, l’éco de la 3D…

La news 3D à ne pas manquer

De minuscules implants intraoculaires par impression 3D

Grâce à la technologie de micro fabrication additive de Nanoscribe, des chercheurs ont conçu les plus petits implants intraoculaires au monde. Pour réaliser cette prouesse, des gabarits sacrificiels ont été imprimés en 3D qui ont ensuite servi à fabriquer des implants à mémoire de forme souple. Ceux-ci se déforment sous l’influence d’un stimuli. Ces implants intraoculaires 4D peuvent être utilisés pour soulager des maladies telles que l’uropathie obstructive congénitale chez les enfants. Plus d’informations ici.

Image
impression-3d-4d-implant-nanoscribe

L’actualité Machines & Équipements 

Nouvelle imprimante 3D Method X et nouvel ABS chez Makerbot

MakerBot a lancé sa nouvelle imprimante 3D de bureau, la Method X. Spécialement orientée pour la fabrication additive de polymère ABS (acrylonitrile butadiène-styrène), la machine a été présentée avec un nouveau filament, l’ABS MakerBot Precision. Plus d’informations ici. 

Image
machine-3d-makerbot-method-x

Impression d’acier H13 par frittage laser 

Farsoon Technologies, un fabricant chinois d'imprimantes 3D métal et polymère, a annoncé avoir mis au point une méthode permettant d’imprimer par frittage laser des pièces en acier H13. Développé avec la société américaine Next Chapter Manufacturing, ce procédé serait issu d’une optimisation du processus d’impression laser : puissance du laser, stratégies de balayage, relâchement des contraintes internes et traitement thermique. Plus d’informations ici. 

De nouveaux matériaux pour la technologie d'impression 3D WAV

La société BASF 3D Printing Solutions, filiale impression 3D du géant de la chimie, s’est engagée à fournir à la start-up américaine Paxis des matériaux pour alimenter sa nouvelle technologie de fabrication additive WAV (Wave Applied Voxel), un procédé actuellement en cours de développement.

Image
paxis-basf-materiau-impression-3d

Les applications de la fabrication additive

Qualification des pièces métalliques chez APWORKS et Additive Industries

APWORKS, filiale de Premium AEROTEC, et Additive Industries travailleront ensemble pour la qualification de composants aéronautiques conçus par fabrication additive. L’expertise se fera dans le nouveau centre de développement de technologies et d'applications d'Additive Industries situé près de Bristol, au Royaume-Uni. L'objectif est de faire progresser leurs capacités communes de fabrication additive vers la production en série de pièces certifiées pour l'industrie aéronautique et spatial. 

L’éco de la 3D

Les bons comptes de la société belge Materialise

Materialise a publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2019. Le chiffre d'affaires global sur cette période s'est élevé à 48,4 millions d'euros, soit une augmentation de 7,4 % par rapport à la même période en 2018. Au moment de la clôture, le 30 juin 2019, le chiffre d'affaires de 2019 était de 95,5 millions d'euros, contre 88,9 millions d'euros au premier semestre 2018. Materialise Manufacturing, le secteur "Fabrication" de la société belge, représente la part la plus importante du chiffre d'affaires avec une contribution de 24,5 millions d'euros. "Materialise Medical" est le deuxième segment avec un chiffre d'affaires de 14,5 millions d'euros, puis arrive "Materialise Software" avec 9,3 millions d'euros. 

En 2019, Materialise n'a cessé d’investir dans le secteur médical... et continuera durant la fin de l’année. La société belge a aini obtenu l'autorisation de la FDA  (Food and Drug Administration) pour son kit d'outils cardiovasculaires 3D Mimics Enlight. Elle a également investi dans Fluidda, spécialiste de l'imagerie thoracique, et a pris une participation de 75 % dans le fabricant brésilien de dispositifs médicaux Engimplan.

Renishaw sauvée par ses secteurs -"Fabrication additive" et "Santé"

Renishaw a annoncé ses résultats financiers pour l'exercice du premier semestre 2019. Le chiffre d'affaires global de la société a été de 574 millions de livres sterling, soit 6 % de moins qu’en 2018 (611,5 millions). La société britannique a toutefois connu des hausses de son chiffre d’affaires dans les secteurs de la fabrication additive et de la santé. Ceux-ci constituent les axes de développement pour la stratégie de croissance future de l'entreprise.

Will Lee, CEO de Renishaw, a expliqué ces bons résultats du secteur de la fabrication additive « par le passage d'un système à un seul laser à un système à quatre lasers. L’imprimante 500Q, lancé par la société en 2017, permet de réduire le coût de production d'une pièce par impression 3D ».

ExOne, de très bons chiffres en vente de machines

La société ExOne a annoncé ses derniers résultats financiers pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2019. Les produits consolidés pour le trimestre, terminé le 30 juin 2019, se sont chiffrés à 15,3 millions de dollars. Une hausse de 41 % par rapport à la même période en 2018, où ils s'établissaient à 10,8 millions de dollars. Le chiffre d'affaires total pour le semestre s'est élevé à 24,9 millions de dollars, contre 22,7 millions de dollars au premier semestre 2018, soit une augmentation de 9 %. La société a annoncé de très bons chiffres dans le secteur de la vente de machines. Durant cette période, la société avait notamment lancé sa nouvelle imprimante 3D à sable, la S-Max Pro, et son nouveau système X1 25PRO.

Une baisse des ventes chez SLM Solutions

Le fabricant allemand de systèmes de fabrication additive SLM Solutions a annoncé un chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre 2019 de 9 millions d'euros. Ce chiffre représente une baisse de 38,3 % par rapport à la même période en 2018 (14,6 millions d'euros). Meddah Hadjar, récent président du directoire de SLM Solutions, a déclaré que ces résultats « ne reflètent pas tout le potentiel de l'entreprise ». Il a conclu en annonçant « remettre l'entreprise sur la voie de la croissance. Nos priorités immédiates sont d'augmenter le chiffre d'affaires, de mieux gérer l'entreprise et de repositionner nos produits ».

Légère hausse au 1er semestre 2019 pour Voxeljet 

Le fabricant allemand d'imprimantes 3D industrielles Voxeljet a publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2019. Son chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2019 a diminué de 4 %, à 5 millions d'euros, par rapport à la même période en 2018 (5,2 millions d'euros). Mais le chiffre d'affaires du premier semestre 2019 est en légère hausse à 10,6 millions d'euros, contre 10,3 millions d'euros pour la même période en 2019. Cette hausse est due au chiffre d'affaires de la division "Systèmes" avec 4,5 millions d'euros contre 3,3 millions d'euros au premier semestre 2018. Durant cette période, la société allemande a vendu cinq imprimantes 3D : quatre neuves et une reconditionnée. 

Ingo Ederer, directeur général de Voxeljet, en a profité pour annoncer le lancement de l'imprimante VX1000 High Speed Sintering (HSS) « qui sera utilisée dans la production en série d'équipements sportifs, de biens de consommation et d'électronique, dans la fabrication de pièces pour la mobilité et le transport, mais aussi dans d'autres marchés similaires ». Celle-ci aurait été livrée à un constructeur automobile allemand encore inconnu.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive