News Lundi 17 août 2020 - 16:40

L’hebdo de la fabrication additive #52

Partagez cette news :

info_impression_3D_semaine_52

Les infos de la fabrication additive pour bien commencer la semaine : la fabrication additive métal par LED, un nouveau brevet PostProcess Technologie, BASF et Photocentric collaborent, un nouveau filament en fibre de verre, des prototypes d’organes imprimés en 3D... et l'éco de la 3D

La news 3D à ne pas manquer

La fabrication additive métal par LED

Une équipe dirigée par Franz Haas, directeur de l'Institut d'ingénierie de production de l'Université Technique de Graz, a mise au point un procédé de fabrication additive métal par utilisation de lumière LED haute puissance, dont elle vient de déposer un brevet. Cette technologie est similaire à la fusion sélective par laser (SLM) et à la fusion par faisceau d'électrons (EBM), dans lesquelles une poudre de métal est fondue au moyen d’une énergie. Les diodes électroluminescentes utilisées ont été spécialement adaptées par le spécialiste autrichien de l'éclairage Preworks. Les LED on été équipées d'un système de lentilles complexe grâce auquel le diamètre du foyer de la LED peut être facilement modifié entre 0,05 et 20 millimètres pendant le processus de fusion. Cela permet de fondre de plus grands volumes par unité de temps sans devoir renoncer aux structures internes filigranes, ce qui réduit le temps de production des objets.

Image
procede_impression_3d_sledm_led

L’actualité Machines & Équipements

PostProcess Technologie dépose un nouveau brevet aux États-Unis

La société PostProcess Technologies, fournisseur mondial de solutions de post-impression automatisées et intelligentes pour l'impression 3D industrielle, a annoncé la déposition d'un nouveau brevet aux États-Unis. Celui-ci couvre la technologie SVC (Submersed Vortex Cavitation) de la société PostProcess Technologies pour l'automatisation des opérations de traitement post-impression sur les pièces additives (retrait de support et élimination de résine). De nombreuses demandes de brevet pour la technologie SVC sont en cours d'examen dans plusieurs pays du monde.

Image
SVC PostProcess Technologie

BASF Forward AM et Photocentric collaborent

La société BASF Forward AM et le fabricant de matériaux et d’imprimantes 3D Photocentric ont lancé, en collaboration, une nouvelle gamme de polymères appelé « Ultracur3D Powered by Photocentric ». Celle-ci a été spécialement développée pour fonctionner avec les imprimantes 3D SA de Photocentric. Elle sera commercialisée en coopération par les deux entreprises dans le but de promouvoir « l’industrialisation de la fabrication additive ».

Image
BASF Forward AM et Photocentric collaborent

Un nouveau filament en fibre de verre

Le fabricant d'imprimantes 3D RIZE a lancé son nouveau filament en fibre de verre durable compatible avec ses imprimantes 3D. D’après le communiqué de la société, ce nouveau matériau composite a une stabilité dimensionnelle et une rigidité élevées. Il est principalement destiné à la production de grandes pièces. La fibre de verre RIZIUM est également le seul matériau composite qui convient aux pièces en couleur produites sur l' imprimante 3D xRize. Enfin, le filament tire parti de la technologie de dépôt de polymère augmenté de RIZE, grâce à laquelle les filaments peuvent se combiner avec des encres fonctionnelles pour créer de nouvelles propriétés et couleurs.

Image
filament en fibre de verre RIZE

Les applications de la fabrication additive

Des prototypes d’organes imprimés en 3D

Une équipe du Centre for Fine Print Research (CFPR) de l'Université de l'Ouest de l'Angleterre, située à Bristol, utilise l'impression 3D pour produire des organes destinés à la formation chirurgicale. Ce projet de trois ans est financé par l'Appearance Printing European Advanced Research School (ApPEARS) de l'uUniversité norvégienne des sciences et technologies (NTNU). Le but de ce projet est de créer des prototypes d’organes qui imitent « l'apparence, l'élasticité et la consistance » des tissus humains.

Image
Des prototypes d’organes imprimés en 3D

Reproduction d'une Ferrari de 1969

La société américaine HV3DWorks LLC, spécialisée dans la restauration et la personnalisation de voitures, a utiliser la fabrication additive par jet de liant de la société Exone pour restaurer une Ferrari datant de 1969. Cette technologie a permis de reproduire un composant du carburateur pour la Ferrari Moteur 365 GT 2 + 2 V-12.

Image
hv3dworks ferrari 1969

L'eco de la 3D

SLM Solutions, une hausse de 90 % de son CA au 1er semestre 2020

Alors que d'autres sociétés d'impression 3D souffrent de l'impact de la pandémie Covid-19, SLM Solutions a annoncé « une augmentation de 90 % de son chiffre d'affaires au cours du premier semestre 2020 ». Durant cette période allant du 1er janvier au 30 juin 2020, la société a enregistré un chiffre d'affaires de 31,1 millions d'euros, contre 16,3 millions d'euros générés au premier semestre 2019. « Après un ralentissement significatif à partir de mars, nous avons constaté une reprise des activités des clients vers la fin du premier semestre. Jusqu'à présent, cette tendance s'est poursuivie au cours du troisième trimestre. Nous pensons que nous sommes actuellement bien placés pour guider SLM Solutions à travers ces temps difficiles et pour poursuivre notre redressement » a expliqué Dirk Ackermann, directeur financier de SLM Solutions. Le segment « Machine » a été le moteur de la croissance globale de la société durant cette période, générant 23,7 millions € de revenus, une augmentation de 154 % du chiffre d'affaires du segment en 2019 (9,3 millions €). L'activité après-vente de SLM a rapporté 7,4 millions € au cours du premier semestre 2020, soit une augmentation de 5 % par rapport aux 7 millions € générés au premier semestre 2019.

Forte réduction des revenus de Materialise au deuxième trimestre 2020

Le chiffre d'affaires total de Materialise, pour le deuxième trimestre 2020, a diminué de 21,2 %, passant de 48,4 millions d'euros au deuxième trimestre 2019 à 38,1 millions d'euros. La société a connu une croissance continue dans le secteur des logiciels avec 9,5 millions d'euros, mais cela n’a pas compensé la baisse des revenus dans les secteurs médical et manufacturier par rapport au deuxième trimestre 2019.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive