News Vendredi 19 octobre 2018 - 10:27

L’usine s’expose au Grand Palais… la fabrication additive aussi

Partagez cette news :

usine-extraordinaire-a3dm

Du 22 au 25 novembre 2018, le Grand Palais de Paris accueillera la plus grande exposition dédiée à l’univers industriel, L’Usine Extraordinaire. Mené sous l’égide de la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), cet événement, ouvert au public et gratuit, a pour objectif de montrer et de partager le monde de l’usine et de l’industrie. Au XXIe siècle, en France, les usines sont intelligentes, numériques, digitales, robotisées et connectées. Loin de l’imaginaire du grand public. 

Pourquoi réconcilier les Français et l’usine ?

Depuis la première révolution industrielle, depuis les « dents d’une machine sombre, monstre hideux qui mâche on ne sait quoi » décrit par Victor Hugo dans son poème Mélancholia, le monde de l’usine a connu deux, trois puis quatre révolutions. Pourtant, celle-ci traîne toujours une mauvaise image. « Délocalisation », « plan de licenciement », « grève »…, la sémiologie souvent associée à cet univers n’est pas des plus joyeuses. Parallèlement, l’usine reste ancrée dans nos sociétés. La fermeture d’une usine est synonyme de drame, de pertes d’emploi, de région impactée. Face à cela, l’exposition L’Usine Extraordinaire souhaite changer l’image de l’usine et l’imaginaire associée. L’usine ouvre ses portes au grand public, et notamment aux enfants pour qu’ils découvrent ce nouveau monde. 

L’usine est à la fois le reflet de l’ancien monde, mais aussi le symbole du nouveau. Malheureusement, le grand public ne connaît pas ce nouvel univers. Il ne perçoit pas toujours les évolutions incroyables et extrêmement rapides qui ont bouleversés les industries ces dernières années. Les badauds regardent les usines s’en y voir les changements. Cet ancien lieu des luttes sociales s’est bien modernisé. Mais l’industrie manufacturière est restée bien discrète. Elle a perdu un grand nombre de ses effectifs et elle n’a pas su conquérir un jeune public. Aujourd’hui, les industriels souhaitent changer d’image, communiquer et s’ouvrir au grand public. Pour cela, des entreprises et des industries se sont regroupées pour créer L’Usine Extraordinaire.

L’Usine Extraordinaire, un nouvel imaginaire

L’enjeu de cet événement au cœur de Paris est multiple. Les fondateurs du projet – EDF, la FIM (Fédération des Industries Mécaniques), la Fondation d’entreprise Michelin, Sanofi et l’UIMM –, les mécènes – Bosch, le CETIM, Fives, Daher, Stäubli, le Symop… –, mais aussi la fondation FACE et La French Fab ont souhaité réconcilier les Français avec l’univers de l’usine et plus généralement le monde industriel. L’enjeu est de redonner du sens au travail manufacturier. Pour cela, les industriels se devaient d’ouvrir leurs portes et de présenter l’usine moderne : intelligente, digitale, numérique, robotisée, etc. L’industrie doit également se placer au cœur des enjeux sociétaux actuels, c’est-à-dire repenser son rapport à la nature et la place de l’humain au milieu des machines. Créer un nouvel imaginaire ! L’événement semble aller dans ce sens : reconnecter l’usine au grand public, placer l’industrie comme acteur de demain et donner envie aux jeunes de reprendre le chemin des manufactures.

En pénétrant dans le Grand Palais, les visiteurs vont être immergés dans l’univers industriels. C’est le souhait des organisateurs qui ont scénarisés l’exposition en quatre univers : « connecter », « fabriquer », « inventer » et « partager ». 

  • L’usine est un lieu collaboratif où les femmes et les hommes sont connectés entre eux, mais aussi à leur environnement. Dans de nombreuses régions de France, l’usine était au cœur de la vie sociétale. Elle dynamisait la région et créait de la richesse. L’enjeu de cette partie est de replacer l’usine dans son écosystème local : les habitants avec leur région, le public avec le privé, la recherche avec l’industrie…
  • Fabriquer est l’élément primordial d’une usine. Son but ultime. Il était indispensable de présenter cet univers au grand public.
  • L’histoire de l’usine et de l’industrie est basée sur l’invention. Les enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain poussent à repenser notre modèle de consommation, à reconsidérer l’utilisation de nos ressources, etc. La transformation de l’usine est une solution pour répondre aux enjeux des sociétés. Elle passera par l’innovation ! Des industriels et des entrepreneurs y pensent déjà. Certains ont franchi le cap ! Les nouvelles technologies aident à inventer et à innover. C’est le cas de la fabrication additive et de l’impression 3D !
  • Enfin, cet événement sera (nous l’espérons) un lieu de partage. C’est la volonté des acteurs qui ont créé un espace dédié aux rencontres et aux prises de paroles.

L’extraordinaire technologie additive à découvrir

Pas d’usine sans technologie. Pas de technologie sans innovation. « Inventer » est au cœur du métier des industriels. Et c’est au sein de cet univers que les visiteurs pourront découvrir la fabrication additive et l’impression 3D. Ces technologies seront présentées au grand public par deux acteurs français. AddUp, entreprise spécialisée dans la fabrication additive métallique, proposera des simulations pour s’immerger dans un atelier de fabrication. Athletics 3D, entreprise technologique qui utilise l'impression 3D pour concevoir des prototypes dans le biathlon et le tir sportif, animera également un atelier qui permettra de découvrir cette technologie.

L’Usine Extraordinaire n'est pas dédiée à l’avenir ou à l'usine du futur, mais bien au présent et à l'industrie contemporaine. Venez découvrir, au Grand Palais à Paris, l’univers de l’usine… mais aussi les technologies additives qui ont conquises le monde industriel.

Image
affiche-usine-extraordinaire-grand-palais-paris-a3dm

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive