News Vendredi 28 septembre 2018 - 09:39

Une montre mécanique développée en fabrication additive métallique

Partagez cette news :

montre-mecanique-fabrication-additive-metallique-a3dm

À l’occasion du salon Micronora, à Besançon, A3DM Magazine a pu découvrir la première montre mécanique et automatique réalisée par fabrication additive métallique. Celle-ci a est le fruit d’une collaboration inédite entre Stainless, distributeur d’alliages hautes performances, et l’horloger Utinam Besançon. 

Besançon, capitale française de l’horlogerie, au cœur du projet

Ce projet de montre est né d’une volonté de l’équipe de Stainless de fêter dignement les 90 ans de la société, à travers la réalisation d’une pièce innovante qui mettrait en avant les valeurs et l’audace de l’entreprise. Pour fêter cette anniversaire, cet objet devait être porteur d’histoire et s’inscrire dans une localité, dans une région. Le distributeur de métaux a fait un choix fort en s’engageant avec un horloger atypique et charismatique, Philippe Lebru. Ce projet se voulait original tant par la pièce réalisée que par la technologie utilisée et les matières premières consommées.

Stainless et Utinam ont fait un autre choix fort en décidant de travailler localement et d’élaborer un maximum de composants en Franche-Comté, privilégiant ainsi les industries et les artisans locaux. Les aiguilles ont été fabriquées à Morteau, dans une ancienne manufacture. Le bracelet est l’œuvre d’un artisan bisontin qui l’a cousu à la main. Les systèmes de couronne et de tube vissé ont été conçus chez un usineur en périphérie de Besançon. Seule petite exception, la base du temps qui est japonaise.

De la fabrication additive métallique à Besançon

Associer la conception d’une montre à mouvement mécanique avec la technologie d’impression 3D métallique est un projet ambitieux et innovateur. Bien que l’association ne nous surprenne pas ! La technologie de fabrication métallique a été utilisée pour concevoir la carrure de la montre. Cette pièce est la partie médiane de la boîte de montre qui reçoit le mouvement. Elle sert à fixer le fond et la lunette, mais aussi le bracelet. Elle a été réalisée en acier inoxydable, par fusion laser, au sein du Creativ Lab, à Besançon, par les apprentis du pôle formation UIMM - Union des Industries et Métiers de La Métallurgie du Doubs.

Si vous êtes de passage à Besançon, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil au concept-store, à la boutique UTINAM Besançon©, et si possible aux ateliers, de Philippe Lebru, situés en plein cœur de la ville. Vous y découvrirez de nombreuses créations originales et innovantes.

Image
verdier-philippe-lebru-montre-mecanique-fabrication-additive-metallique-a3dm

L'horloger Philippe Lebru est au coeur du projet de montre mécanique développée en fabrication additive métallique.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive