News Jeudi 7 juin 2018 - 10:56

Next Academy de Spartacus3D

Partagez cette news :

À l’occasion du salon 3D Print, Spartacus3D a présenté son nouveau projet baptisé « Next Academy » : un programme de formations autour de la fabrication additive métallique. 

Le passage à la fabrication additive pour les industriels est devenu un véritable enjeu avec des avantages non négligeables (que nous décrivons régulièrement dans A3DM Magazine). Cependant, il ne suffit pas simplement d’investir dans une machine et de tenter de reproduire les méthodes traditionnelles. Les manières de penser, de dessiner, de concevoir changent. Il faut s’adapter à la technologie, réfléchir « additif »… L’ambition de Next Academy est donc d’aider les industriels à passer à l’acte et à s’adapter à cette technologie.

Next Academy souhaite se différencier des autres formations en enseignant la fabrication additive métallique par la pratique, en travaillant sur des cas concrets, au sein de Spartacus3D. 

« La vraie révolution de la fabrication additive commence dans les esprits et nous constatons que peu d’industriels arrivent à faire réellement cet effort », explique Charles de Forges, co-fondateur et directeur général de Spartacus3D. L’accompagnement des entreprises est donc essentiel pour comprendre en profondeur la capacité de la transformation apportée par cet outil technologique. 

Actuellement, le site www.nextacademy.fr est en construction, mais il est possible de les contacter pour plus d’informations.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive