News Mercredi 23 janvier 2019 - 08:25

Les prévisions 2019 de la fabrication additive et de l’impression 3D

Partagez cette news :

3D Systems fabrication additive A3DM

Le début de l'année est la période des bonnes résolutions, mais également celle des rapports et des prévisions. Le cabinet américain International Data Corporation (IDC) a publié, début janvier, son rapport sur la fabrication additive et l’impression 3D. Celui-ci prévoit 13,8 milliards de dollars de dépenses dans la technologie additive en 2019, en comptabilisant l’achat de machines, de matériaux et de logiciels, mais aussi l’investissement en service.

Une progression de 21 % par rapport à 2018

Les 13,8 milliards de dollars de dépenses en fabrication additive, annoncés par le cabinet IDC, pour 2019, représentent une progression de 21 % par rapport à 2018. Les ventes de machines et de matériaux concentrent plus des deux tiers des dépenses mondiales en prévision, atteignant respectivement 5,3 milliards et 4,2 milliards de dollars. Portées par les offres de sous-traitance, les dépenses en service seront légèrement inférieures, atteignant 3,8 milliards de dollars. 

Le cabinet IDC a également dressé un tableau des secteurs et des applications de la technologie comme dans le schéma ci-dessous. Les soins de santé et les transports devraient connaître la plus forte croissance avec un taux de croissance annuel composé, compound annual growth rate (CGAR), de 29,8 % pour le premier et de 28,3 % pour les transports. La fabrication additive devrait être principalement utilisée pour concevoir des prototypes, des pièces de rechange mais également des "nouveaux produits". 

Image
rapport-idc-2019-fabrication-additive

« Nous constatons une utilisation plus large de l'impression 3D dans le monde entier. La technologie a dépassé le stade du prototypage et prolifère vers d’autres applications », a déclaré Marianne D'Aquila, directrice de recherche Customer Insights and Analysis chez IDC. « Les avantages de la fabrication additive se concrétisent et se diversifient comme en témoignent les dépenses croissantes dans la fabrication de pièces de rechange, de modèles chirurgicaux pour le secteur de la santé et de conceptions architecturales au sein des services de bureau ». Le cabinet IDC a également annoncé près de 22,7 milliards de dollars de dépenses mondiales dans le secteur de la fabrication additive, en 2022, avec un taux de croissance annuel composé de 19,1 % sur les cinq prochaines années. 

Les États-Unis toujours en tête

En 2019, toujours selon le cabinet américain, les États-Unis devraient rester en tête des dépenses dans le secteur avec près de 5 milliards de dollars. L'Europe occidentale suit avec 3,6 milliards de dollars, puis vient la Chine avec près de 2 milliards de dollars. Cependant, au cours des cinq prochaines années, ce sont l'Amérique latine et la Chine qui devraient connaître les croissances des dépenses les plus rapides avec un taux annuel composé de 25,3 % pour le premier et de 21,6 % pour le second. Cinq des neuf régions géographiques devraient connaître des taux de croissance annuels composés supérieurs à 20 % au cours de la période de prévision.

En Europe occidentale, les dépenses pour la fabrication additive, en 2019, devraient atteindre 3,6 milliards de dollars.

Les défis en 2019

Wohlers Associates s’est penché sur le développement et les enjeux de la fabrication additive en 2019. L'un des défis consiste à organiser et automatiser les différents systèmes répartis sur plusieurs sites. Les entreprises devront être capable de gérer les outils de production et de répartir correctement les différentes tâches sur les bonnes installations, tout en surveillant et contrôlant les travaux. Les méthodes de post-traitement continueront également à se développer. Le post-traitement implique l'enlèvement du support, la finition de surface, la coloration, le revêtement, la texturation ou encore l'inspection. Les pièces conçues par fabrication additive métallique peuvent également nécessiter une détente, un pressage isostatique à chaud, un usinage CNC, un traitement thermique supplémentaire ou encore un polissage. L'automatisation de ces étapes influencera grandement les coûts des systèmes de fabrication additive. Enfin, l’automatisation des systèmes, mais également la réglementation et la normalisation resteront des éléments cruciaux du développement du secteur.

Contenu Encadré

Le rapport TMT Deloitte

La société Deloitte a publié son rapport annuel Technology, Media and Telecommunications Predictions. La fabrication additive devrait atteindre en 2019 le « plateau de la productivité ». Les ventes par les grandes sociétés ouvertes – comprenant les imprimantes 3D, les matériaux et les services, mais excluant les logiciels – devraient dépasser les 2,1 milliards de dollars en 2019 et les 2,4 milliards en 2020. 

Image
rapport-impression-3d-deloitte-a3dm

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive