News Vendredi 28 avril 2017 - 09:00

Projet AME, la fabrication additive pour une production de grande taille

Partagez cette news :

Piloté par le laboratoire national Oak Ridge (ORNL), à Knoxville, Tennessee, aux États-Unis, le projet AME (Additive Excavator Manufacturing) a pour objectif d’explorer les possibilités des techniques de fabrication additive dans la production de pièces de grande taille à travers la production d'une pelleteuse. Lors du salon ConExpo/ConAgg, qui s’est tenu en mars 2017, à Las Vegas (États-Unis), les ingénieurs du laboratoire ont présenté un prototype de pelleteuse, fabriqué par impression 3D. Celle-ci a été conçue à travers une collaboration entre les chercheurs de l’ORNL, les partenaires de l'industrie et les étudiants universitaires.

La pelleteuse est composée de trois éléments : sa cabine, son bras hydraulique articulé et son réservoir d’huile échangeur de chaleur. La cabine sera réalisée en polymère et fibres de carbone avec la machine BAAM (Big Area Additive Manufacturing), co-développée par l’ORNL. Le bras hydraulique articulé sera conçu à l'aide du système WOLF, nouvellement installé. Cette machine utilise une technique de forme libre dans l'impression de composants métalliques à grande échelle. L’échangeur de chaleur, quant à lui, sera imprimé par fusion sélective par laser (SLM) de poudres métalliques sur une machine Concept Laser.

« La beauté d’un tel projet est qu'il rassemble de nombreuses personnes intelligentes pour faire face à de nombreux défis, avec un objectif commun », a déclaré Lonnie Love, chercheur à l’ORNL et directeur du projet du projet AME.

Image
ORNL-pelleteuse-impression-3D-a3dm-magazine

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive