News Mercredi 12 juin 2019 - 15:09

Vidéo - Retour sur l’édition 2019 du salon 3D Print (Partie 1)

Partagez cette news :

3d-print-edition-2019-impression-3d

Jeudi 6 juin au soir s’est clôturée l’édition 2019 du salon 3D Print Congress & Exhibition. L’événement lyonnais est devenu un incontournable pour les acteurs de la fabrication additive et de l’impression 3D. Si de nombreuses sociétés attendent le salon allemand Formnext pour lancer leurs nouveaux produits et services, le 3D Print a tout de même été l’occasion de découvrir quelques nouveautés comme les systèmes Stratasys F120 et HP Jet Fusion 5200.

A3DM Magazine était présent sur le salon pour veiller au secteur de la fabrication additive et donner la parole aux nombreux acteurs. Voici la première partie du « Retour sur l’édition 2019 du salon 3D Print ».

Première exposition de la machine F120 de Stratasys

La société Stratasys est venue à Lyon avec sa nouvelle machine F120. Pour la première fois, cette imprimante 3D était exposée en Europe. Avec un prix annoncé à moins de 12 000 €, il s’agit du modèle le plus petit et le plus abordable de l’entreprise israélienne. Celle-ci s’attaque ainsi à un nouveau marché qu’elle avait du mal à atteindre avec ses systèmes précédents comme les PME, les écoles ou les designers. La société a également collaboré avec l’entreprise Pantone afin de certifier ses couleurs. 

La machine HP Jet Fusion 5200 au cœur du salon 

Le 9 mai dernier, la société HP a annoncé plusieurs nouveautés : sa nouvelle imprimante 3D HP Jet Fusion 5200 ; son nouveau matériau TPU ULTRASINT, développé avec le groupe de chimistes allemand BASF ; son réseau intitulé « HP Digital Manufacturing Network », qui réunit une communauté de spécialistes en impression 3D ; ainsi que son partenariat avec Siemens. À l’occasion du salon 3D Print, les visiteurs ont pu découvrir ce nouveau système spécialement développé pour l’impression du matériau TPU, ainsi que sa nouvelle chambre de refroidissement.

Une nouvelle tête outil pour la S600D de Lynxter 

La société Lynxter et le Centre de transfert de technologies céramiques (CTTC) ont décidé d’associer leurs connaissances et leurs compétences pour développer une solution complète de fabrication additive céramique. Fabriquée par le CTTC, la nouvelle tête outil, pouvant être utilisée exclusivement sur la S600D, a été présentée pour la première fois au salon 3D Print. Plus d'informations ici.

Rencontre avec Eduardo Alonso, président d’EOS France

Pour fêter ses 30 ans, la société allemande EOS était bien présent sur le salon lyonnais. Le nouveau président de la région France, Eduardo Alonso, est revenu sur sa première année à la tête du groupe allemand et sur les ambitions de l’entreprise. Il ne cache pas son souhait de « développer des lignes de production en série intégrant l’automatisation du processus de fabrication additive » comme lors du projet NextGenAM. Eduardo Alonso nous a également annoncé la commercialisation de la nouvelle machine métal M300 à la fin de l’année ainsi que la sortie, au plus tard début d’année 2020, de l’imprimante 3D polymère P810, machine permettant d’imprimer du PEKK.

Retrouvez l’interview complète ici.

Image
rencontre-eduardo-alonso-eos-fabrication-additive

Les actualités de Spartacus3D

Spartacus3D et son directeur général Charles de Forges étaient présent pour animer des conférences, mais aussi pour présenter les dernières actualités de la société. Le spécialiste de la fabrication additive métallique poursuit son développement en déménageant à Mâcon, dans une usine plus grande. Charles de Forges nous a également présenté les formations « Next Academy » qui s’appuieront sur l’expérience des équipes de Spartacus3D, ainsi que des pièces métalliques imprimées pour des étudiants de l’Estaca Formula Team, engagés dans la course automobile internationale Formula Student. (À découvrir dans la vidéo ci-dessus.)

AddUp, du luxe à l’énergie

La société AddUp et sa filiale BeAM partageaient un stand pour présenter leurs technologies de fabrication additive métal. La société auvergnate exposait à cette occasion un flacon issu d’un partenariat avec Lancôme. Celui-ci est composé de pièces métalliques imprimées par AddUp. Jean-Luc Laval, directeur marketing chez AddUp, nous a également glissé un petit mot sur les formations, gratuites et payantes, distribuées par l’entreprise.

En parallèle du salon, la société AddUp a communiqué sur sa collaboration avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) afin de développer une plateforme Famergie (Fabrication additive métallique pour l’énergie) dans le but d’offrir un écosystème d’incubation de projets de production de pièces en fabrication additive métallique.

Mimaki et ses 10 millions de couleurs

La société japonaise Mimaki est venue au salon 3D Print à Lyon avec ses deux imprimantes 3D : sa machine grand format à la technologie jet d’encre 3DUJ-553 et son imprimante 3D de bureau 3DFF-222. Avec sa capacité à imprimer 10 millions de couleurs, la société visent les marchés du prototypage rapide, de l’architecture, du packaging et tous les autres secteurs pouvant avoir besoin de pièces imprimées en couleur avec une bonne finition. 

Image

Desktop Metal obtient la certification CE

La société américaine Desktop Metal était bien présente à Lyon pour présenter ses deux systèmes : Desktop Metal Studio System et Desktop Metal Production. La solution Studio vient récemment d’obtenir la certification CE et devrait être installée chez plus de 60 clients en Europe. Deux matériaux inox ont également été présentés à l’occasion du salon 3D Print.

Fn de la première partie

A3DM Magazine a rencontré de nombreux autres acteurs de la fabrication additive et de l’impression 3D. Présent dans la vidéo ci-dessus : la société Halbronn et ses systèmes DMP Flex & Factory 350 ; Christophe Tisserant de la société Renishaw ou encore Marie Thiébault de 3YourMind. 

D’autres acteurs et sociétés vous seront présentés dans la deuxième partie de l’article « Retour sur l’édition 2019 du salon 3D Print ».

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive