News Mardi 11 décembre 2018 - 11:35

Stratasys s'attaque à l'obsolescence dans l'industrie ferroviaire grâce à la fabrication additive

Partagez cette news :

industrie-ferroviaire-fabrication-additive-a3dm

Stratasys et l'une des principales sociétés ferroviaires britanniques, Angel Trains, collaborent avec le bureau d'études ESG Rail pour lutter contre l’obsolescence dans l’industrie ferroviaire. Pour cela, les partenaires travaillent sur la production de pièces en fabrication additive.

Les pièces réalisées au cours de cette collaboration ont été imprimées en 3D à l'aide de la technologie Fused Deposition Modelling (FDM) de Stratasys dans des thermoplastiques haute performance, dont le matériau Antero 800 NA, un polymère à base de PEKK. Ces composants ont fait l'objet d'une évaluation structurelle et de certification par ESG Rail, car elles doivent notamment répondre à la norme ferroviaire EN 45545-2. Ces composants intérieurs de train devraient être mis à l'essai durant l'été 2019. 

Image
fabrication-additive-contre-obsolescence-ferroviaire-stratasys

Housses de connexion électrique, poignée de préhension, accoudoir et tablette de dossier de siège imprimés en 3D.

En produisant des composants intérieurs d’une durée de vie plus longue, voir infinie, grâce à la fabrication additive, Stratasys et Angel Trains ont pour objectif de diminuer les coût de production des entreprises ferroviaires. En fabricant des pièces à faible tirage, plutôt qu’en grande quantité, ces coûts seront évidemment moindre. « Nous avons beaucoup appris au cours de ce projet et nous avons relevé de nombreux défis techniques. Nous croyons que cette nouvelle méthode de fabrication permettra de réduire les coûts, les délais de production et les problèmes liés à l'obsolescence des composants », explique Martin Stevens, chef du génie mécanique ESG Rail.

Image
stratasys-piece-secteur-ferroviaire-a3dm

Poignée de préhension imprimée 3D.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive