News Mardi 20 octobre 2020 - 12:21

Un système international de qualification des professionnels en fabrication additive en France

Partagez cette news :

france_additive_soudage_qualification_formation

L’Association Française du Soudage et France Additive s’associent pour déployer en France un système international de qualification des professionnels en fabrication additive.

France Additive, l’écosystème de la fabrication additive en France

France Additive (anciennement Association française de prototypage rapide et de fabrication additive - AFPR) reflète l’évolution du secteur de l’impression 3D en France. Passé du prototypage rapide à la fabrication additive, l’association ambitionne de fédérer l’écosystème français du secteur et devenir un acteur fort de la transition numérique. Elle connaît aujourd’hui une forte dynamique pour accompagner les évolutions majeures du secteur et symbolise ce secteur en plein essor dont l’image et la notoriété ont fortement cru durant la crise de la Covid-19.

France Additive constitue un réseau important pour le développement des technologies additives. C’est pourquoi, l’European Federation for Welding, Joining and Cutting (EWF) s’est tournée vers cette association et celle du soudage AFS (Association française du soudage) pour mettre en place un système harmonisé de formation et de qualification des personnels en fabrication additive à l’échelle européenne et internationale.

Harmoniser la formation et la qualification des personnels en fabrication additive

La formation est un élément clé du développement de la fabrication additive. Elle doit suivre un double défi : s’adapter aux évolutions technologiques constantes et être en phase avec les besoins de compétences du tissu industriel. Pour répondre à ce besoin, l’EWF s’est lancée dans la mise en place d’« un système harmonisé de formation et de qualification des personnels en fabrication additive à l’échelle européenne, voire mondiale », nous explique France Additive. « La transposition du fructueux modèle du soudage à l’impression 3D est permise par les travaux réalisés au sein de projets européens dédiés auxquels les acteurs français prennent part tels que les projets SAM de l’école Centrale Nantes ou encore Admire d’IREPA Laser. Ces derniers ont permis d’identifier de premiers profils demandés par l’industrie et d’édicter les compétences requises. »

L’International Additive Manufacturing Qualification System (IAMQS) propose aujourd’hui un ensemble de modules de formation et de compétences à acquérir à différents niveaux de qualification : opérateur, designer, coordinateur ou encore ingénieur. Ceux-ci ont été définis par des comités d’experts et d’industriels pour être en adéquation avec les besoins du marché et les évolutions technologiques. Elles ont également servi à l’Association Française du Soudage et France Additive pour définir leur système international de qualification de personnels en fabrication additive en France. D’ores et déjà initié en Italie et Espagne, la France de l’additif a également son système de qualification des professionnels en fabrication additive.

Tout acteur de formation en fabrication additive, privé ou public, souhaitant obtenir l’agrément pour dispenser de telles qualifications en fabrication additive, peut en faire la demande auprès de l’AFS ou de France Additive.

Contacts

Philippe Lebeau – AFS – p.lebeau(at)afs-asso.org

Jean-Daniel Penot – France Additive – jdp(at)franceadditive.tech

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive