News Mardi 4 février 2020 - 21:07

Technogym mise sur l’impression 3D WASP

Partagez cette news :

Technogym-fabrication-additive-wasp

La société Technogym, fournisseur italien de produits et de services de fitness, a investi dans une imprimante 3D Delta WASP 4070 Industrial 4.0 qu’elle utilise, dans son nouveau centre de recherche et développement (R&D), pour produire ses maquettes et ses prototypes. 

La société Technogym produit du matériel de fitness high-tech. Elle cherche constamment à innover et à avoir une longueur d’avance sur ses concurrents. Pour cela, elle a créé, en 2012, son département Recherche et Développement (R&D). Celui-ci joue un rôle essentiel dans le processus d'innovation, de même que son centre de design qui est à l'origine de la conception et de l’ergonomie innovant des produits de la marque. Il est équipé d’une imprimante 3D Delta WASP 4070 Industrial 4.0, qui est utilisée pour la réalisation de maquettes et de prototypes. 

L’imprimante 3D Delta WASP 4070 Industrial 4.0 a permis à la société Technogym de réduire les erreurs et d'accélérer les phases de développement, en particulier pour les pièces de grande taille. Plusieurs raisons ont influencé le choix de Technogym pour la machine WASP plutôt qu’une autre imprimante de bureau. Tout d’abord, la taille de la chambre d’impression « nous permet d'imprimer des pièces plus grandes qu'avec une machine de bureau classique », a expliqué la société. Celle-ci a également vanté sa vitesse d'impression, le faible coût des matériaux ainsi que son système ouvert. 

Image
machine-impression-3d-delta-wasp-4070-industrial

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive