News Jeudi 14 mars 2019 - 12:13

Rencontre avec Thomas Fehn, directeur général des vente Trumpf

Partagez cette news :

Thomas Fehn, Trumpf fabrication additive

La société Trumpf est un fournisseur de systèmes, de matériaux et d’outils pour la fabrication additive : lasers, machines-outils, poudres, logiciels et systèmes de surveillance. Elle travaille sur l'ensemble de la chaîne de production en impression 3D. L’entreprise continue sans cesse ses activités de développement et de recherche. À l’occasion du salon Formnext 2018, elle a présenté son niveau système TruPrint 5000, mais également un démonstrateur équipé d’un laser vert. A3DM Magazine a fait le point avec Thomas Fehn, directeur général des ventes, sur les dernières innovations de Trumpf et ses futurs projets.

Depuis avril 2018, Thomas Fehn est un membre de l'équipe de direction de Trumpf Additive Manufacturing. En tant que directeur général des ventes, du marketing, des applications et des finances, il s'occupe de la vente internationale des produits et des services Trumpf AM.

Vous présentez la machine TruPrint 1000 comme l'imprimante la plus rapide du marché. Pouvez-vous nous l’expliquer ?

La TruPrint 1000 est l'imprimante 3D métal pour la production de prothèses dentaires la plus rapide du marché mondial. C'est le seul système petit format qui fonctionne avec plusieurs lasers. Avec ses deux faisceaux laser, il est capable d'imprimer 80 prothèses dentaires sur un seul plateau, en moins de trois heures. Aucune autre machine sur le marché ne peut faire cela. Le système est également parfait pour l'impression de petits composants tels que des outils ou des moules.

Image
Impression 3D de protheses dentaires Truprint 1000

Pouvez-vous nous présenter la machine TruPrint 5000, exposée sur le salon Formnext 2018 en novembre dernier ?

La TruPrint 5000 est la machine haute performance de Trumpf. Elle permet d'automatiser de nombreuses étapes de travail. Avec ses trois faisceaux laser, elle est l'une des imprimantes 3D les plus rapides au monde. L'utilisateur de la machine peut également définir des paramètres de surveillance automatisés, tels que la surveillance du lit de poudre ou encore la surveillance de la fusion. Cela permet un contrôle qualité à la volée pendant l'impression.

Image
Truprint 5000 pour fabrication additive metal

Vous développez également des systèmes au procédé de dépôt sous énergie concentrée (DED - Directed Energy Depositionen anglais) sous le nom de Laser Metal Deposition (LMD)…

La société Trumpf est l'un des rares fournisseurs de systèmes de fabrication additive à développer deux procédés : le Laser Metal Deposition (LMD) et le Laser Metal Fusion (LMF), tous les deux pertinents pour l'impression 3D métal. Cela nous permet d'offrir à nos clients la solution la mieux adaptée à leur application. Nous sommes bien positionnés dans ces deux domaines et les développons en permanence.

Trumpf travaille également sur un système utilisant un laser vert pour l’impression de cuivre pur (photo ci-dessous). Pouvez-vous nous en dire plus ? 

Trumpf a développé et lancé un laser vert, qui est utilisé dans nos machines à lit de poudre pour le soudage du cuivre. Avec nos partenaires, nous avons également obtenu d'excellents résultats pour le soudage de l'or. Nos développeurs ont connecté le laser vert TruDisc 1020 à la machine TruPrint 1000. Lors du salon Formnext 2018, nous avons présenté un démonstrateur imprimant du cuivre pur et d'autres métaux précieux comme l'or. Ceci est intéressant pour la construction de machines et d'installations, car le cuivre pur, particulièrement conducteur, peut être utilisé pour l'impression d'inductances et d'échangeurs de chaleur. Il offre également un grand potentiel pour l'impression de l’or dans l'industrie de la bijouterie, permettant de produire des pièces uniques, aux géométries complexes, à la demande, tout en réalisant des économies sur la matière première. Nous avons pu réaliser ce démonstrateur car Trumpf travaille sur l’ensemble de la chaîne de fabrication additive : lasers, machines-outils, matériaux, logiciels et services.

Image
fabrication-additive-cuivre-trumpf-laser-vert

Chez Trumpf, on parle souvent de lier l’industrie 4.0 et la fabrication additive. Qu'est-ce qui en résulte et quels sont les changements à venir ?

La numérisation prend effet tout au long de la chaîne de production. De la réception de la commande au composant imprimé, chaque étape peut être traitée numériquement. La société Trumpf transfère son expertise en numérisation à l'impression 3D. Toujours à l’occasion du salon Formnext 2018, nous avons connecté toutes les imprimantes 3D TruPrint de notre stand à un système d'exécution de fabrication (MES) et à une plate-forme de commande intelligente. Cela nous a permis d'accéder en temps réel et de manière mobile aux données et aux commandes des machines. Nous avons pu planifier et gérer celles-ci à distance, mais aussi augmenter la productivité.

L’automatisation des systèmes, comme les contrôles intégrés, sont au cœur des enjeux du secteur de la fabrication additive. Quels seront les prochaines avancées chez Trumpf ?

L'automatisation joue un rôle important chez Trumpf Additive Manufacturing. Surtout lors de la première étape du processus ! Nous avons déjà automatisé de nombreuses étapes, par exemple la phase de construction. Ce niveau d'automatisation est généralement suffisant pour un atelier d'usinage classique. Les étapes amont et aval du processus sont semi-automatisées dans tous nos systèmes. Nous allons continuer à développer ces solutions et les rendre plus attractives pour les grandes entreprises.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive