News Mercredi 21 août 2019 - 09:57

Un centre GE Additive dédié à la technologie EBM

Partagez cette news :

centre-fabrication-additive-ebm-ge-additive

GE Additive a annoncé, cette semaine, l’ouverture d’un centre de fabrication additive à Göteborg, en Suède. Cette usine ultramoderne de 15 000 m2 est entièrement dédiée à la technologie de fusion par faisceau d'électrons (EBM). La société américaine montre ainsi son intérêt et son investissement pour ce procédé de fabrication additive. « Nous allons continuer à rechercher, innover et faire progresser la technologie EBM », a déclaré Karl Lindblom, directeur général de GE Additive Arcam EBM.

Image
centre-impression-3d-ebm-ge-additive

Situé dans le parc d’activités de Mölnlycke, dans la commune de Härryda, au sud-est de Göteborg, ce nouveau bâtiment de 15 000 mètres carrés peut accueillir jusqu'à 500 employés. Il triple la surface au sol de l'ancien site Arcam EBM situé à Mölndal. Elle servira de centre de recherche pour la société américaine, et accueillera l’équipe EBM d'Arcam GE Additive. Mais elle serviera également de centre de démonstration pour les clients du géant américain. « Tout au long de ces années, nous avons énormément bénéficié de l'expérience et du savoir-faire de GE dans l'application du Lean Manufacturing. Les clients qui se joindront à notre réunion annuelle des groupes d'utilisateurs le mois prochain seront les premiers à voir notre centre d'excellence - qui, nous l'espérons, deviendra un point focal pour toute l'industrie additif », a ajouté Karl Lindblom.

Contenu Encadré

Le procédé de fabrication additive EBM (fusion par faisceau d'électrons)

EBM est le sigle d’Electron Beam Melting. Cette technologie de fusion par faisceau d’électrons a été mise au point par la société suédoise Arcam (rachetée depuis par GE Additive). Procédé similaire à la fusion laser sur lit de poudre (Selective Laser Melting - SLM ou Direct Metal Laser Sintering - DMLS), cette technique de fabrication additive utilise un faisceau d'électron qui vient frapper la poudre métallique pour la souder. Couche après couche, la pièce est produite en impression 3D. 

Plus d'informations ici. 

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive