News Lundi 8 février 2021 - 15:20

Validation obtenue pour le projet Viliaprint à Reims

Partagez cette news :

Viliaprint tests réels

Le groupe Plurial Novilia, vendeur et bailleur de logement sociaux, a annoncé en novembre dernier avoir reçu la certification par le centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) de son système de construction par  impression 3D béton. Celle-ci valide l'appréciation technique d’expérimentation (l’ATEx) pour le projet Viliaprint. Cinq habitations seront construites d'ici fin 2021 dans le premier écoquartier de Champagne-Ardenne labellisé, Réma'Vert, que le bailleur rémois prépare depuis 2012.

Pour la première fois en France, l'impression 3D béton est assurable pour des habitation grâce à l'avis favorable du CSTB. Cette validation ATex était le dernier obstacle à la mise en route du projet. Cette certification permettant l'assurabilité du bâtiment permet par conséquent la mise en location des habitations.

Image
Viliaprint avril 2019

Les premiers murs imprimés par XtreeE en avril 2019.

Le projet Viliaprint a été imaginé en 2018 et a rapidement trouvé son architecte en collaborant avec l'agence Coste Architecture. Par la suite, en avril 2019, les premiers prototypes de murs ont été produits en fabrication additive par la start-up XtreeE avec la collaboration Sixense Nec, à partir d'un béton spécialement développé par Vicat. Cette perspective d'imprimer en 3D des logements sociaux réduirait les coûts et les durées des chantiers pour proposer une solution durable aux problèmes de logement.

Le chantier a débuté en janvier 2021 et devrait être terminé à la fin de l'année.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive