Vignette

Prismadd

Adresse de l'entreprise

Adresse

8 Aveue Emile Aillaud
91350 Grigny
France

Téléphone

Présentation

Présentation

rismadd déploie une offre industrielle totalement intégrée à l’échelle nationale et internationale. Spécialisée dans l’ALM ou impression 3D métal et plastique, Prismadd accélère très fort son développement avec 4 sites industriels sur le territoire et un au Japon. L’idée est de proposer sur chacun une offre intégrée conjuguant l’ALM et l’usinage mécanique conventionnel sur les seules surfaces utiles.

Prismadd a démarré ses activités à Montauban en octobre 2014 avec aujourd’hui plusieurs machines ALM d’impression métal et plastique qui serviront à terme à la R & D. Depuis le parc machine s’est s’étoffé avec la création en cours d’une zone de production série ALM.
Prismadd jouxte l’atelier de mécanique de Farella. Cet usineur s’est associé avec deux autres sociétés Rhonatec et Creatix 3D pour créer Prismadd. D’autres sites ALM sont en cours de lancement avec l’appui de WeAre Aerospace (anciennement Ace Aéronautique) qui regroupe désormais 4 sociétés d’usinage associées pour travailler avec le groupe Airbus : Farella à Montauban, Armor Meca (près de Dinan en Bretagne), Espace (Saint-Nazaire-Muret) et Chatal (Nantes).
Prismadd ouvre un site chez Espace à Saint-André des Eaux, chez Armor Meca et à Grenoble avec OMG, un usineur local.

Des janvier 2016, Prismadd démarre la production dans une filiale au Japon avec un partenaire usineur de longue date de Rhonatec.

« L’avantage pour Airbus c’est l’assurance avec notre expérience d’avoir un dossier de fabrication pour une pièce produite en ALM conforme à toutes ces exigences » relate Pascal Farella, PDG WeAre Aerospace. Il est à l’origine de sa création en octobre 2014, avec Philippe Rivière, le président, suite à leur rencontre en juillet de la même année. Ces deux ingénieurs Arts & Métiers ont suscité un projet d’envergure internationale.
Dès l’an prochain, Prismadd devrait essaimer en Allemagne, en Angleterre toujours en s’adossant avec des industriels. Le contrat gagné avec Airbus en 2015 pour le programme A350, (avec un second fournisseur américain), a bien validé tout le travail de R & D de l’équipe et le projet industriel.
L’envol de Prismadd devrait mobiliser près de 25 M€ d’investissement dans les trois prochaines années dont une dizaine de millions d’euros sur le site de Montauban. Cette aventure industrielle s’appuie sur la puissance du groupe WeAre Aerospace qui aligne 1000 salariés pour un CA de 120 M€ avec en perspective 300 M€ en 2020.

Les premiers clients de Prismadd proviennent des grands groupes de l’aéronautique, de l’espace, de l’automobile, de l’armement, du naval…
Les entreprises, des grands bureaux d’études viennent à Montauban chercher des compétences rares en co-développant les pièces avec Prismadd dans un domaine neuf où l’innovation est à jet continu avec déjà 7 technologies différentes de fabrication.
Prismadd prévoit d’employer une trentaine de personnes sur Montauban fin 2017 et le double au sein du pôle ALM sur les différents sites. «C’est un domaine passionnant, une rupture industrielle où l’on ne voit pas encore les limites. Nous recrutons aisément des jeunes ingénieurs » relate Philippe Rivière. A l’horizon 2020, l’ALM représentera environ 10% de l’activité du groupe WeAre Aerospace. Prismadd se place d’ores-et-déjà parmi les leaders en Europe.

Maîtriser toute la chaîne de valeur depuis la poudre

Prismadd souhaite maîtriser de A à Z la chaîne de valeur, en partant de la poudre, la conception de la pièce, l’impression 3D, l’usinage complémentaire, les traitements thermiques, l’assemblage et la finition (intégration verticale).
Les poudres seront produites dans un bâtiment à proximité du site à Montauban. La première tour d’atomisation plasma fragmentera des poudres de 600 à 800 microns à 5 à 40 microns. Avec la seconde tour, l’objectif est de broyer des copeaux de titane récupérés et transformés en poudre. Cette valorisation fait partie d’un projet national soutenu par BPIFrance. « En produisant nous-même une matière première chère et rare qui sera de plus en plus demandée, nous pourrons garantir un prix à nos clients » explique Pascal Farella. La commercialisation de la poudre -dont la majeure partie sera exploitée par Prismadd- sera réalisée par une société de distribution créée par Rhonatec et LPW Technology.

La technologie avance très vite. Prismadd a embauché trois ingénieurs thésards sous contrat Cifre dans le cadre de projet mené avec l’ENI de Tarbes (ALM plastique), les Mines d’Albi (Métal) et l’université de Saint-Quentin en région parisienne sur la conception.
Les dirigeants prévoient de spécialiser les sites par matériaux. Montauban va ainsi se concentrer sur les métaux durs : titane, inconel. C’est sur l’ensemble de la chaîne de valeur que Prismadd mesure la compétitivité de l’ALM avec des gains en termes de masse, de coût de fabrication, d’intégration de fonctionnalité, ces paramètres pouvant se conjuguer. Prismadd se positionne sur la maîtrise à la fois de l’optimisation topologique ou numérique de la pièce et sa fabrication en ALM, le cœur du sujet !

Pour le métal Prismadd est dimensionné sur des pièces jusqu’à 275x275x400 mm et 900x600mm pour le plastique. « Les caractéristiques mécaniques des pièces en ALM sont identiques aux mêmes pièces fabriquées en conventionnel, des clients de l’automobile ont testé des pièces au banc sans mesurer de différence » relate Ph. Rivière.

Une filiale au Japon ?

Prismadd créé une filiale au Japon avec un usineur qui emploie 400 salariés, qui travaille déjà pour la filière aéronautique qui se développe avec un nouveau programme de jet (MRJ). Et très étonnant, dans un pays avec les plus grands fabricants de machine-outil, l’ALM est peu présente !

Prismadd propose aux industriels une offre globale d'impression 3D à haute valeur ajoutée. Grâce à l'expertise des différentes parties prenantes qui constituent Prismadd, nous vous accompagnons depuis le choix du matériau, aux contrôle de la conformité de vos pièce. Nous restons à votre écoute durant tous les processus de scan, d'optimisation, d'impression et d'usinage de vos pièces.

Activité

Services proposés

  • Fabrication additive
    • Pièces fonctionnelles
    • Pièces mécaniques
    • Outillages
  • Matières premières
    • Poudres
  • Etudes et développements
    • Conception / modélisation 3D

Procédés utilisés

Domaines d'application

  • Aéronautique
  • Automobile
  • Equipement industriel
  • Industrie du luxe
  • Mécanique
  • Médical
  • Moteurs
  • Robotique
  • Spatial

Types de pièces réalisées par cette entreprise

Types de pièces réalisées
Plastique
Métallique
Céramique
Mécaniques
Ensembles ou sous-ensembles mécaniques
Formes complexes

Moyens de production

Parc machines / Equipements / Process / Logiciels

Parc machines / Equipements / Process / Logiciels
FDM FORTUS 900
Multi Jet MJM 3500 Frittage poudre métallique
PROX 300
PROX400
SLM 125 Frittage poudre plastique
SLS PROX500
Logiciel de calcul en élément fini non linéaire et de topologie (abacus et tosca),
Fabrication additive métal et plastique, usinage et contrôle NADCAP Pieces airbus FTI (qualification 2015)
Outillage divers
Outillage de contrôle pour machine Tridimensionnelle
Injecteur inox
Raccord inconel
Turbine inconel…

Sites de production à l’étranger

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive