Makers
Now Reading
Philippe Vincent – Vainqueur du Designathon au 3D Print

Philippe Vincent – Vainqueur du Designathon au 3D Print

by Gaëtan Lefèvre12 décembre 2016
Partage :

À l’occasion de la 3e édition du salon 3D Print à Lyon, début octobre 2016, des concours ont été organisés. Pour la seconde année, les organisateurs ont délivré le trophée 3D Print, récompensant la meilleure démarche industrielle en fabrication additive. Le jury a attribué ce trophée au CTIF (Centre technique des industries de la fonderie), qui était associé à la société Spartacus3D, pour la conception de sa pince de robot de forge LETo. Parallèlement, et afin de donner sa chance à un jeune projet, il a été accordé un second prix : le « coup de cœur ». Celui-ci a été remporté par la start-up Syos pour la fabrication par impression 3D de bec de saxophone sur mesure. Durant ce salon, était également organisée et animée par F3DF la première édition du « Designathon ». Des participants se sont ainsi lancés dans la conception d’un modèle 3D sur le thème de la lumière. Rencontre avec les gagnants des différents trophées.

Propos recueillis par Gaëtan Lefèvre, rédacteur en chef

______________________________________

Pendant le salon, grâce à un partenariat exclusif avec les organisateurs, quelques compétiteurs passionnés de 3D ont pu concourir au premier Designathon lyonnais. Il s’agissait d’un concours en live, organisé par F3DF et Autodesk France, dans un espace dédié et relayé par les partenaires et membres du jury : Kreos, Volumic, Sculpteo, Cults et nous-mêmes, A3DM Magazine. L’objectif de ce concours était de créer un modèle 3D sur le thème de la lumière. Le jour J, les participants ont reçu le brief avec les dimensions de l’ampoule et du panneau solaire à intégrer à la création. Ce concours a été remporté par Philippe Vincent.

philippe_vincent__design_a3dm_magazine

Philippe Vincent est développeur web indépendant. Il travaille en partenariat avec quelques sociétés. Il réalise, par exemple, le design des boîtier pour la phase test d’une jeune start-up. Il est également passionné d’impression 3D. Il possède d’ailleurs plusieurs machines.

Pourquoi avez-vous participé au Designathon ?

Je trouvais cela marrant. J’ai déjà créé le design de plusieurs lampes. Mais aussi, car le premier prix était une CNC (fraiseuse transportable iModela) et que je n’en ai pas. Je me suis alors dit «_pourquoi pas_».

Aviez-vous déjà utilisé le logiciel Autodesk Fusion 360 ?

Oui, depuis à peu près six mois.

Pouvez-vous m’expliquer le choix de votre design ?

Un design efficace n’est pas forcément compliqué. Au contraire, c’est souvent quelque chose de simple. Je suis allé voir sur Google quel était l’angle d’inclinaison optimale pour les panneaux solaires. J’ai trouvé 37 degrés. Le panneau placé dans cette inclinaison, j’ai pensé à une forme de pyramide. La forme était pertinente car on peut poser la lampe ou la suspendre, mais on peut également la placer sur le côté que l’on souhaite.

Aviez-vous réfléchi à sa fabrication sur une imprimante 3D ?

Oui, étant donné que tout ce que je design, je l’imprime. Pour l’impression, je suis fan du PLA imitation bois. Je me suis dit que cela rendrait bien.

Enregistrer

Enregistrer

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response