Industries
Now Reading
Siemens continue d’investir dans la fabrication additive

Siemens continue d’investir dans la fabrication additive

by Gaëtan Lefèvre25 avril 2017
Partage :

Durant ce mois d’avril, Siemens a communiqué sur ses investissements dans la technologie de fabrication additive. Avec Materialise ou avec Stratasys, l’industriel utilise l’impression 3D pour répondre aux besoins de ses clients et rationaliser la production.

Siemens rationalise la conception de produits

Le 11 avril, Siemens a annoncé intégrer la fabrication additive de Materialise à ses logiciels NX™ pour rationaliser le processus de conception. La nouvelle solution s’appuie sur une technologie éprouvée pour permettre aux logiciels NX™ de conception, de fabrication et d’ingénierie assistés par ordinateur (CAD / CAM / CAE) de préparer de manière précise des modèles CAO pour l’impression 3D de fusion de poudre et de jet de matière. Par conséquent, le temps nécessaire pour passer d’une conception complète du produit à une pièce entièrement imprimée en 3D pourrait être réduit d’au moins 30 %.

Pour Zvi Feuer, vice-président senior chez Siemens PLM Logiciel, cet accord « représente un énorme progrès dans la fabrication additive. Jusqu’à présent, cette technologie exigeait le travail d’opérateurs avec deux systèmes distincts – l’un pour la conception du produit et l’autre pour préparer cette conception à l’impression en 3D. La transformation de données créait un processus long et sujet à de nombreuses erreurs. Nous aidons ainsi à élargir l’adoption de la fabrication additive comme un outil de production universel ».

« La fabrication additive est une réalité, même dans les marchés hautement réglementés comme l’aérospatiale et la santé. En réunissant les solutions de Siemens et de Materialise, nous optimisons et simplifions le flux de travail pour la conception, l’ingénierie et la fabrication de composants », explique Johan Pauwels, vice-président exécutif chez Materialise.

Siemens Mobility utilise la fabrication additive pour le secteur ferroviaire

Le 24 avril, la division Mobility de Siemens a annoncé être la première à utiliser la technologie d’impression 3D FDM de Stratasys pour réaliser des pièces de production finales à l’attention du prestataire de services de transport allemand Stadtwerke Ulm/Neu Ulm (SWU) Verkehr GmbH. À l’aide d’une imprimante 3D de production Stratasys Fortus 900mc, Siemens Mobility est capable d’éviter les obstacles de la production à faible volume imposés par les méthodes traditionnelles. En imprimant en 3D des pièces finales de tramway, l’industriel produit en seulement quelques jours au lieu de plusieurs semaines, et en éliminant les coûteuses opérations d’usinages.

Siemens Mobility utilise son imprimante 3D de production Fortus 900mc et des matériaux synthétiques Stratasys pour concevoir des pièces pour tramway.

La technologie développée par Siemens Mobility à Erlangen, Krefeld, Berlin et Munich, en Allemagne, est destinée aux véhicules et aux infrastructures de transport. Avant l’utilisation de l’impression 3D, le défi qui se posait à Siemens Mobility était de répondre à la demande croissante de pièces uniques et personnalisées. Dans le secteur ferroviaire, lorsqu’une pièce de rechange n’était pas en stock, Siemens devait investir dans les machines ou les outils nécessaires à sa fabrication. Il s’agissait non seulement d’un processus lent, mais également très coûteux. L’industriel était ainsi contraint de ne prendre en compte que des commandes de plus de 10 pièces, les volumes inférieurs ne justifiant plus les coûts de production. « Nos services de production de pièces d’utilisation finale sont devenus beaucoup plus flexibles et répondent mieux aux besoins de nos clients depuis que nous avons introduit l’imprimante 3D Fortus 900mc de Stratasys dans notre processus de fabrication », explique Tina Eufinger, responsable du développement commercial de la division Mobility de Siemens. « Avec la Fortus 900mc, nous pouvons désormais créer une conception 100 % personnalisée à partir de contraintes spécifiques et l’optimiser plusieurs fois avant son impression en 3D. Cela nous permet de réduire nos délais de production, qui étaient de plusieurs semaines, à seulement quelques jours. D’autre part, le processus est devenu suffisamment rentable pour nous permettre d’élargir notre offre à la production de pièces uniques pour les clients. »

Accoudoir de siège de conducteur pour SWU Verkehr GmbH réalisé à la demande par impression 3D selon la technologie FDM de Stratasys.

Au-delà de l’offre de pièces de production imprimées en 3D pour les clients du secteur des transports, la division Mobility de Siemens a donc élargi son activité en ligne. Les clients ont désormais la possibilité de commander des pièces personnalisées, que ce soit une pièce de rechange ou une pièce modifiée. Celle-ci est ensuite imprimée en 3D, puis leur est livrée. Il s’agit donc d’un modèle commercial de production à la demande, dans lequel les clients peuvent obtenir des pièces qui répondent à leurs exigences, exactement de la façon et au moment où ils en ont besoin.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response