Industries
Now Reading
Spritam, le premier médicament imprimé en 3D

Spritam, le premier médicament imprimé en 3D

by Gaëtan Lefèvre23 novembre 2015
Partage :

Les laboratoires Aprecia Pharmaceuticals ont annoncé que la Food and Drug Administration américaine (FDA) a approuvé la Spritam lévétiracétam® comme prescription thérapeutique dans le traitement des crises épileptiques partielles, des crises myocloniques et des crises primaires généralisées tonico-cloniques chez les adultes et les enfants atteints d’épilepsie. Cet accord est une avancée révolutionnaire puisque ce médicament est produit en impression 3D. Bien que cette technologie ait déjà été utilisée pour la fabrication de dispositifs médicaux, la Spritam est le premier médicament imprimé en 3D, approuvé par la FDA. Ce dernier devrait être lancé sur le marché en 2016, et se consommera par voie orale.

« La Spritam est la combinaison d’un traitement contre l’épilepsie et d’une technologie, l’impression 3D. Ce médicament répond à un besoin pour les patients qui luttent avec leur médication au quotidien », a déclaré Don Wetherhold, CEO (Chief Executive Officer) chez Aprecia. « Il est le premier médicament d’une gamme produite par l’entreprise Aprecia. »

La Spritam sera imprimée couche par couche, et constituée par un assemblage de poudres. La fabrication additive permet au médicament de se dissoudre plus rapidement, et donc d’être mieux assimilé par le corps. Elle offre aussi un dosage différent des fabrications traditionnelles puisqu’il sera possible de choisir de manière extrêmement précise la quantité de médicament.

Comme de nombreux secteurs, le marché des médicaments sera impacté par la technologie d’impression 3D. La possibilité d’imprimer des médicaments va permettre de produire à la demande, de manière personnalisée et de limiter le gaspillage. Nos pharmacies seront bientôt, elles aussi, équipées d’imprimantes 3D.

 

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response